03.01.2020, 12:00

Que sont-elles devenues: les «Woman» valaisannes ont créé de fortes amitiés

Premium
chargement
Aucune des participantes valaisannes au projet «Woman» ne l'a regretté. Ici, six des quarante participantes en mars, lors du dernier jour de l'exposition: Fabienne Héritier, Michèle Emery, Emilie Emery (debout de gauche à droite) et Alexandra Theler, Melina Bruchez Martin et Christelle Dayer-Pralong (assises, de gauche à droite).

Série 8/8 Neuf mois après la fin de l’exposition de Yann Arthus-Bertrand à la fondation Opale de Lens, les participantes au projet du film «Woman» n’ont rien oublié.

«Pour une aventure comme celle-là, je signe demain!» s’exclame Melina Bruchez Martin, l’une des Valaisannes qui ont participé au projet «Woman» de Yann Arthus-Bertrand. Elles étaient quarante femmes du canton à avoir accepté de témoigner de leurs vécus sous les caméras de l’artiste français pour figurer dans un film qui sortira en 2020. Les mots des Valaisannes ont fait l’objet d’un...

À lire aussi...

ARTClap de fin pour le film «Woman, les Valaisannes» à la fondation OpaleClap de fin pour le film «Woman, les Valaisannes» à la fondation Opale

DOCUMENTAIRE"Woman" de Yann-Arthus Bertrand: le témoignage poignant de quarante Valaisannes"Woman" de Yann-Arthus Bertrand: le témoignage poignant de quarante Valaisannes

Top