11.09.2018, 09:38

Préposé à la protection des données: Sébastien Fanti succède à Sébastien Fanti

chargement
Me Sébastien Fanti était présent à la tribune du Grand Conseil mardi matin.

 11.09.2018, 09:38 Préposé à la protection des données: Sébastien Fanti succède à Sébastien Fanti

Grand Conseil Le Grand Conseil valaisan a confirmé dans ses fonctions l’actuel préposé à la protection des données et à la transparence.

Le Grand Conseil a confirmé, tacitement, l’avocat sédunois Me Sébastien Fanti au poste de préposé cantonal à la protection des données et à la transparence lors du premier point à l’ordre du jour de la session de septembre, mardi matin.

Cette réélection pour quatre ans, qui s’est faite après une mise au concours du poste, n’est pas une surprise car tous les autres candidats avaient fini par se retirer avant même d’arriver devant les parlementaires cantonaux.

La commission en charge de ce dossier, présidée par Sébastien Nendaz (ADG), estime que Me Fanti est le candidat idéal, mais a ajouté que des modifications dans l’organisation allaient être apportées. Le préposé a promis de quitter toutes les entreprises privées dans lesquelles il siège actuellement, mis à part son étude.

L’indemnité forfaitaire du préposé a été doublée et se monte désormais à 200 000 francs par an, frais de bureau compris.

Quelques critiques émises

Si les députés reconnaissent les compétences de Sébastien Fanti, ils n’en ont pas moins formulé quelques critiques.

Sandro Fux pour l’UDC du Haut estime que le préposé doit tenir compte des critiques qui ont été formulées à son égard par le Parlement, notamment en ce qui concerne l’allemand parlé par Me Fanti et le temps de traitement de certains dossiers. Le député demande que Me Fanti fasse preuve de plus de réserve dans ses prises de parole.

Le PDC du Bas, par Muriel Favre-Torelloz estime que le préposé doit être encadré par un cahier des charges.

Maxime Moix (PDC du Centre) demande de réfléchir pour la prochaine élection si ce n’est pas adéquat de créer deux demi-postes de préposé, un par région linguistique. Les groupes C du Haut-Valais ont formulé la même demande.

L’Alliance de gauche, par Sarah Constantin, estime que Me Fanti effectue correctement son travail et s’en félicite.

Jérôme Desmeules (UDC) se réjouit du fait que le poste ait été mis au concours, même si Me Fanti est un bon candidat. «C’est une personnalité qui ne laisse pas indifférent» et qui «sert d’aiguillon» face à un gouvernement qui, selon lui, n’est pas toujours totalement transparent. L’UDC espère que si le préposé va être encadré, cela ne signifie pas qu’il soit «muselé».

Les Verts, par Nathalie Cretton, demandent plus de collaboration entre le préposé et les autorités.

Christophe Claivaz indique que le PLR apporte «son soutien unanime» à Me Fanti, qui a abattu un énorme travail durant ces dernières années.

A lire aussi : Sébastien Fanti choisi comme unique candidat au poste de préposé


À lire aussi...

protection des donnéesLe Parlement cherche des candidats pour affronter Sébastien FantiLe Parlement cherche des candidats pour affronter Sébastien Fanti

Grand ConseilValais: une session parlementaire qui sort de l’ordinaireValais: une session parlementaire qui sort de l’ordinaire

Top