«Le Nouvelliste» et le «Walliser Bote»: les enjeux d’un partenariat

chargement

Commentaire Vincent Fragnière évoque les enjeux du nouveau partenariat entre «Le Nouvelliste» et le «Walliser Bote».

 22.03.2019, 15:30
Vincent Fragnière, rédacteur en chef du «Nouvelliste».

Le Haut et le Bas-Valais possèdent tout au plus deux cultures qui se tolèrent. Depuis l’ouverture du Lötschberg, le fossé entre les deux parties du canton s’est agrandi avec un Haut-Valais qui est de plus en plus aspiré vers Berne. Ou encore la stagnation démographique haut-valaisanne a crispé les relations entre les deux parties du canton. 

Face à ces constats – dont l’ampleur est encore à vérifier – «Le Nouvelliste» et le «Walliser Bote» ont décidé d’agir. Dès aujourd’hui, ils créent un partenariat éditorial qui poursuit un objectif prioritaire: permettre aux habitants des deux régions linguistiques de mieux se connaître et se comprendre. Sans occulter les enjeux et les intérêts qui les opposent.

A lire aussi : De l’absence de fusion à Simonetta Sommaruga. La chronique d'Herold Bieler

En 2005, le Grand Conseil avait refusé un postulat qui demandait le financement d’une étude sur les avantages et les inconvénients de la création de deux demi-cantons. Aujourd’hui, c’est la constituante qui redéfinira les relations institutionnelles entre les deux parties du Valais. 

Et les deux quotidiens cantonaux ont décidé d’apporter leur contribution à cette réflexion en échangeant, deux fois par mois, leurs points de vue. Pour commencer, car cette aventure journalistique commune laisse augurer de belles promesses.
 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Formation«Il faut défendre les acquis des enseignants»: le Valaisan David Rey prêt à défendre ses collègues romands«Il faut défendre les acquis des enseignants»: le Valaisan David Rey prêt à défendre ses collègues romands

Prêt à aider les enseignants romands

A quelques mois de reprendre les rênes du Syndicat des enseignants romands, le quadragénaire de Conthey sait qu’il...

  23.10.2021 12:03
Premium

ChroniqueDans le viseur de Vincent Fragnière – Constitution: oui, la politique communale est un facteur d’intégration…Dans le viseur de Vincent Fragnière – Constitution: oui, la politique communale est un facteur d’intégration…

ChroniqueLe père Noël en octobre. Le grain de sel de Jean-Yves GabbudLe père Noël en octobre. Le grain de sel de Jean-Yves Gabbud

Révision de la ConstitutionConstituante: des nouveautés aux statu quo, on en est où?Constituante: des nouveautés aux statu quo, on en est où?

AnimauxDerborence: «Le gypaète était à 5 mètres de moi»Derborence: «Le gypaète était à 5 mètres de moi»

Top