08.02.2019, 05:31

Pourquoi la majorité des carnavals valaisans font la grimace

Premium
chargement
A Sion, comme presque partout dans le Valais romand, les carnavals peinent à afficher des finances saines.

Enquête Souvent compliquée, toujours bénévole, l’organisation d’un carnaval ne s’improvise pas. Pour beaucoup, c’est un insoluble casse-tête financier.

«Je sors à l’instant d’une réunion, je dois contacter la commune cet après-midi.» «J’ai rendez-vous avec le caissier, on doit régler encore quelques détails, je vous rappelle.» Les présidents des carnavals valaisans sont agités. Dans leur voix pointe de l’enthousiasme, bien sûr, mais aussi quelques notes d’appréhension. Les préparatifs s’accélèrent à mesure que l’échéance se rapproche. Si tous promettent une fête...

À lire aussi...

ManifestationTrois bonnes raisons de plonger au cœur de la tradition ancestrale du carnaval d’EvolèneTrois bonnes raisons de plonger au cœur de la tradition ancestrale du carnaval d’Evolène

FêteSion: tentes plus petites, une soirée en moins, retour au cortège traditionnel, le carnaval fait sa révolutionSion: tentes plus petites, une soirée en moins, retour au cortège traditionnel, le carnaval fait sa révolution

FestivitésLe carnaval de Martigny-Bourg soufflera ses 50 bougies en 2019 et fait la fête ce week-endLe carnaval de Martigny-Bourg soufflera ses 50 bougies en 2019 et fait la fête ce week-end

Top