15.03.2019, 17:01

Pourquoi Jean-Pierre Greter ne sera plus le No 2 du Parquet valaisan

Sponsorisé
chargement
Nommé procureur général adjoint en 2013, Jean-Pierre Greter a annoncé sa démission de cette fonction. Il demeure simple procureur à 50% pour consacrer son temps libre aux études.

MINISTÈRE PUBLIC Il démissionne de sa fonction de procureur général adjoint. Mais Jean-Pierre Greter continuera à travailler pour le Ministère public avec une activité réduite à 50%. Ce qui obligera la justice valaisanne à se réorganiser quelque peu.

Jean-Pierre Greter démissionne de sa fonction de procureur général adjoint. Le No 2 du parquet valaisan ne quitte pas la rue des Vergers à Sion pour autant; il continuera à s’occuper uniquement de dossiers économiques, mais avec un taux d’activité réduit à 50%. Son successeur sera élu par le Grand Conseil.

Juriste de grande qualité, Jean-Pierre Greter possède à son...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

JUSTICEPourquoi le Ministère public valaisan est sous pressionPourquoi le Ministère public valaisan est sous pression

Top