14.02.2019, 17:02

PEA va bien donner une suite pénale à l’affaire de l’abattoir de Martigny

Premium
chargement
Suite à la dénonciation de PEA, l'abattoir de Martigny va occuper le bureau de Saint-Maurice du Ministère public. Le procureur Grégoire Comtesse va désormais voir quelle suite donnée à cette plainte.

Polémique Contrairement à celles d’Avenches en 2017 et de Moudon en 2018, la dénonciation de l’Association pour l’égalité animale contre l’abattoir de Martigny connaîtra une suite juridique. PEA a bien déposé plainte auprès du Ministère public du Bas-Valais.

L’affaire de l’abattoir de Martigny connaîtra bien une suite pénale. «Nous avons déposé une plainte auprès de l’Office régional du Bas-Valais du Ministère public. En faisant parvenir au procureur toutes les pièces à notre disposition», annonce le représentant de l’association pour l’égalité animale (PEA) Fabien Truffer. Une information confirmée par le procureur Grégoire Comtesse. La plainte porte sur plusieurs griefs...

À lire aussi...

PolémiqueAbattoir de Martigny: des vétérinaires choquésAbattoir de Martigny: des vétérinaires choqués

Top