10.01.2019, 12:01

Partir avec EXIT: établie en Valais, une octogénaire se confie

Premium
chargement
Nelly Baudoin a parlé de sa décision à ses enfants et petits-enfants en toute sérénité.

Série 3/3 Nelly Baudoin, 83 ans, a pris contact avec l’association pour le suicide assisté pour être certaine de pouvoir y faire appel le moment venu. La Vaudoise, établie en Valais, veut pouvoir partir comme elle veut. Autre témoignage, celui d'une Valaisanne dont le papa a décidé de mourir par suicide assisté. Troisième et dernier épisode de notre série sur cette thématique de société.

Epanouie et sereine. C’est l’impression que donne Nelly Baudoin en ouvrant la porte de son appartement à Aproz. Peut-être parce que cette dame de 83 ans est en paix avec la mort. Elle a pris contact avec l’association EXIT pour s’assurer de pouvoir y faire appel le jour venu. «J’ai eu un cancer l’été dernier et depuis lors, je vais bien, même si j’ai deux autres choses bizarres dans mon corps....

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

Série 1A/3De plus en plus de Valaisans recourent au suicide assistéDe plus en plus de Valaisans recourent au suicide assisté

Série 1B/3Suicide assisté: les homes valaisans divisés sur la questionSuicide assisté: les homes valaisans divisés sur la question

Série 2/3La coprésidente d’EXIT: «Ce n’est pas parce qu’une personne nous appelle qu’elle passera à l’acte»La coprésidente d’EXIT: «Ce n’est pas parce qu’une personne nous appelle qu’elle passera à l’acte»

SociétéPourquoi le débat autour du suicide assisté est inévitablePourquoi le débat autour du suicide assisté est inévitable

Top