01.04.2020, 05:30

«Nous allons contacter les 2900 sociétaires, mais ce n’est pas de la propagande», l’interview d’Otmar Hofer, directeur de Provins

Premium
chargement
Otmar Hofer, le directeur général de Provins, nous a accordé une interview à quelques jours d'une échéance cruciale pour l'avenir de la cave valaisanne.

Provins-Fenaco Le projet de reprise de Provins par le géant agricole Fenaco est en mains des sociétaires. En pleine crise du coronavirus, ils ont jusqu’au 14 avril pour décider de l’avenir de leur coopérative via un vote par correspondance. Ils doivent ainsi entériner ou non la transformation de Provins en SA et l’entrée de Fenaco comme actionnaire majoritaire de la nouvelle entité. Pour que le projet passe la rampe, il faut impérativement que les deux tiers des votes émis répondent favorablement à ces deux questions. Interview du directeur général de Provins, Otmar Hofer.

Otmar Hofer, avec le coronavirus, tout s’annule, sauf le vote qui décidera de l’avenir de Provins. Il se fera par correspondance, en lieu et place d’une double assemblée générale. Est-ce que cela arrange vos affaires pour faire passer la solution Fenaco?

Non, cela me dérange. Pour les sociétaires et pour le caractère historique de cette décision, j’aurais aimé une assemblée générale extraordinaire en plénum. Dans l’intérêt des vignerons et pour...

À lire aussi...

EXCLUSIF"On a été le plan B de Provins". L'interview exclusive de Philippe et Frédéric Rouvinez"On a été le plan B de Provins". L'interview exclusive de Philippe et Frédéric Rouvinez

ViticultureLes détails de l’offre de Fenaco pour reprendre Provins dévoilésLes détails de l’offre de Fenaco pour reprendre Provins dévoilés

ViticultureCoup de tonnerre à l’assemblée générale de ProvinsCoup de tonnerre à l’assemblée générale de Provins

Top