01.05.2019, 05:30

Montagne: la nouvelle ordonnance sur les activités à risque divise

Premium
chargement
Les professeurs de ski pourront emmener des clients en hors-piste dans des pentes jusqu'à 44 degrés de déclivité. Un point contre lequel l'Association valaisanne des guides s'est battue.

Loi La révision de l’ordonnance sur les activités à risque entre en force le 1er mai. Le texte de loi est plus sévère au sujet des autorisations d’exercer pour les professionnels suisses et étrangers. Il élargit également le champ de compétences des profs de ski, ce qui fait grimacer les guides de montagne.

Quels sont les droits et les limites de chaque profession de montagne? C’est en substance les questions auxquelles répond l’ordonnance fédérale sur les activités à risque (Orisque). Depuis 2014, guides de montagne, professeurs de ski, professeurs d’escalade, accompagnateurs et moniteurs en eaux-vives y sont soumis. Mais depuis, le domaine a évolué et le Conseil fédéral a revu l’ordonnance dans le...

À lire aussi...

InnovantLes données des professionnels de la montagne en un clicLes données des professionnels de la montagne en un clic

Top