15.03.2019, 10:54

Ministère public: Jean-Pierre Greter ne sera plus procureur général adjoint

chargement
Nommé producteur général adjoint en 2013,  Jean-Pierre Greter a annoncé sa démission le 14 mars 2019.

Justice Le procureur général adjoint du Ministère public, Jean-Pierre Greter, quitte son poste pour endosser celui de procureur économique à temps partiel auprès de l’office central.

Dans sa lettre adressée au Grand Conseil, Jean-Pierre Greter dit «saisir l’opportunité de l’engagement à mi-temps par le Ministère public d’une magistrate expérimentée de la division criminalité économique du Parquet fédéral pour réduire (son) activité et se limiter à la gestion des dossiers judiciaires, (son) domaine de prédilection.»

Présidente de la Commission de justice du Grand Conseil, Madeline Heiniger (ADG) constate qu’une nouveauté apparaît dans l’organisation du Ministère public. «C’est nouveau d’avoir des personnes engagées à 50%, ce qui ne faisait pas partie de la politique d’engagement jusqu’ici».

La députée se dit satisfaite de la solution trouvée par le Ministère public, décision à laquelle sa commission n’a pas pris part. «L’Office central se réorganise pour répondre à un besoin très marqué. Ce qui a été privilégié, ce sont les compétences dans le domaine économique; c’est la bonne solution aujourd’hui.»

Quant à la diminution du temps de travail de Jean-Pierre Greter, Madeline Heiniger n’est pas étonnée, puisque le procureur général adjoint lui avait déjà annoncé son intention de partir à la retraite de manière anticipée.

Un poste de procureur adjoint se libère. Le futur titulaire sera élu par le Grand Conseil.
 

À lire aussi: Deux candidats se disputent le poste de procureur en Valais


Top