Martigny/Lausanne: Debiopharm décroche le jackpot pour un médicament anticancéreux

chargement

Santé L’entreprise romande a signé un accord de partenariat avec le géant pharmaceutique Merck qui porte sur plusieurs centaines de millions de francs, pour un médicament agissant contre le cancer du cou et de la tête. Des chercheurs de Martigny ont participé à cette réussite.

 02.03.2021, 14:10
1/2  

Debiopharm, société biopharmaceutique basée notamment à Martigny et à Lausanne, vient de signer un contrat majeur avec le géant pharmaceutique allemand Merck, bien implanté en Suisse romande.

L’accord porte sur un nouveau médicament développé contre le cancer de la tête et du cou, le Xevinapant, sur lequel des chercheurs du laboratoire de Debiopharm à Martigny ont travaillé.

Selon Debiopharm, ce nouveau médicament «a montré des résultats hors norme lors des tests cliniques, pilotés notamment depuis le CHUV». Lors de cette phase, une baisse du risque de décès de 51% a été constatée sur les patients suivis pendant trois ans, par rapport à ceux qui n’ont pas bénéficié de cette médication.

Le Xevinapant, qui est utilisé en association avec la chimioradiothérapie, va désormais passer en phase de test III mondiale auprès de 700 patients, une phase qui sera cofinancée par Merck et Debiopharm.

Plusieurs centaines de millions de francs

L’accord entre Debiopharm et Merck prévoit le versement initial de 188 millions d’euros (207,7 millions de francs) à Debiopharm, puis plusieurs versements jusqu’à un maximum de 710 millions d’euros (784,4 millions de francs), ainsi que des royalties sur les ventes.

Debiopharm cède ainsi la licence mondiale du médicament qu’elle a créé à Merck, qui assurera sa commercialisation.

Selon le communiqué diffusé par les deux sociétés, le Xevinapant, qui s’attaque à une maladie provoquant la mort de 300 000 patients par an sur la planète, pourrait devenir un blockbuster, soit un médicament dont le chiffre d’affaires dépasse le milliard de francs par an. Dans ce cas, il ne serait que le troisième médicament développé en Suisse romande à rencontrer un tel succès, après le Rebif de Serono (contre la sclérose en plaques) et l’oxaliplatine de Debiopharm (contre le cancer colorectal).

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéMartigny: Debiopharm soutient les projets innovants en faveur des maladesMartigny: Debiopharm soutient les projets innovants en faveur des malades

RechercheMartigny: Debiopharm mise sur son antiviral Alisporivir pour contrer le coronavirusMartigny: Debiopharm mise sur son antiviral Alisporivir pour contrer le coronavirus

Martigny: Debiopharm signe avec des Japonais pour traiter des troubles intestinauxMartigny: Debiopharm signe avec des Japonais pour traiter des troubles intestinaux

PharmaceutiqueMartigny: Debiopharm décroche le jackpotMartigny: Debiopharm décroche le jackpot

Top