21.10.2020, 05:30
Lecture: 10min

Malgré les craintes, la vendange des vignerons valaisans a trouvé preneur

Premium
chargement
Maintenant que la vendange 2020 est en cave reste la question de son prix et de son paiement.

Soulagement La quantité limitée de raisin a dissipé les craintes de voir de la vendange laissée sur le vignoble. Une bonne nouvelle pour la viticulture même si cela ne règle pas tout.

Les craintes ne sont pas devenues réalité. Alors que début septembre la Fédération valaisanne des vignerons (FVV) estimait que 3% de la récolte resterait sans débouché, tout le raisin, ou en tout cas son immense majorité, a finalement pu être encavé. Il faut dire que la donne a changé dès le début des vendanges. «Après quelques jours, on s’est aperçu que l’on atteindrait pas du tout les quotas fixés pour la plupart des cépages», nous explique un vigneron...

À lire aussi...

EconomieMoins de vendange pour sauver la viticulture valaisanne: la proposition contestée des grandes cavesMoins de vendange pour sauver la viticulture valaisanne: la proposition contestée des grandes caves

Top