Malgré le retour de James Bond, la reprise se fait attendre dans les cinémas valaisans

chargement

Culture Les salles obscures n’ont pas retrouvé leur niveau de fréquentation d’avant la crise. Certaines séances ont été annulées à Sion et à Martigny. Si le mois de septembre est en général mauvais dans la branche, la pandémie continue de peser sur les résultats.

 14.10.2021, 12:00
Premium
James Bond ne suffit pas à redonner l'envie des salles obscures.

Prévu en avril 2020, le dernier épisode de James Bond est arrivé en salle cet automne. Plutôt que de diffuser le film en streaming, les producteurs ont attendu le déploiement de la vaccination et un certain retour à la normale pour la sortie. Ce blockbuster au succès quasiment garanti devait remplir les salles.

Mais la fréquentation des salles valaisannes rappelle que la crise n’est pas finie. «Tout le monde est un peu déçu...

À lire aussi...

PandémieCoronavirus et réouverture: les acteurs culturels soulagés mais prudentsCoronavirus et réouverture: les acteurs culturels soulagés mais prudents

IndemnisationsCoronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»Coronavirus: «Les artistes ont besoin d’un vrai statut»

Grand écranCoronavirus: les cinémas valaisans en sursisCoronavirus: les cinémas valaisans en sursis

Top