La Lonza ne reste pas les bras croisés face au mercure et elle veut le montrer

chargement

mercure Deux ans après le début des travaux d’assainissement des terres polluées au mercure dans le Haut Valais par la Lonza, celle-ci fait un bilan à mi-parcours. Pas de résultats concrets, mais du travail et l’envie que la population le sache.

 05.09.2018, 18:06
Une photographe prend des images dans la décharge de Gamsenried, qui contient environ 1,5 million de mètres cubes de résidus de production chimique de Lonza AG.

Accompagné du grand chef de la Lonza Richard Ridinger, les représentants du site chimique de Viège ont convié les médias sur le site de la décharge historique de Gamsenried. «Si nous voulons entrer dans le futur en devenant un centre de haute technologie, nous devons aussi faire face au passé», a affirmé d’entrée de jeu le CEO de la Lonza. L’entreprise ambitionne même d’aller au-delà des exigences légales en matière d’impact environnemental, malgré la croissance du site de production.

L’entreprise contre-attaque

Organisée notamment en raison de la présence de Richard Ridinger, la visite de la décharge de Gamsenried n’avait pas pour objectif de présenter des résultats concrets. «Nous sommes sans arrêt attaqués par les médias et les politiques. Nous voulions simplement montrer que nous prenons au sérieux l’assainissement des sites pollués au mercure et que les travaux avancent comme prévu», annonce Renzo Cicillini, responsable communication du site de Viège, sous le regard approbateur du CEO. «Cela fait six ans que je travaille pour la Lonza. Pas un jour ne passe sans qu’on me parle de pollution. C’est un héritage du passé et il faut l’assumer», rajoute Richard Ridinger.

Evolution des assainissements

Deux ans après le début des travaux d’assainissement des sols pollués au mercure, trois zones habitées de Rarogne et de Viège ont déjà été assainies. Les travaux vont débuter dans deux autres quartiers et la planification est en cours pour la dernière zone. Les travaux d’assainissement du canal d’évacuation des eaux usées, le Grossgrundkanal, et de la décharge de Gamsenried n’ont pas encore débuté, des études plus poussées devant être menées. Cette dernière contient environ 1,5 million de mètres cubes de résidus de production chimique déposés entre 1918 et 1978.

Réaction de l’Etat

L’Etat du Valais salue l’engagement de la Lonza. Dans un communiqué, le canton relève que l’assainissement des sols pollués au mercure en zone habitée à Rarogne et à Viège se poursuit selon la planification. Quant à la décharge de Gamsenried, il attend qu’un projet soit élaboré de manière à résoudre le cas de manière durable.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PollutionMercure: coup d'envoi des travaux d'assainissement à RarogneMercure: coup d'envoi des travaux d'assainissement à Rarogne

PollutionLa fille d'un malade du mercure témoigne. Son père a travaillé 33 ans chez LonzaLa fille d'un malade du mercure témoigne. Son père a travaillé 33 ans chez Lonza

Top