02.11.2017, 16:46

Les Valaisans sont-ils véganes? Nous avons interrogé les passants à Sion sur ce mode de vie

chargement

Mode de vie La Journée internationale du véganisme a eu lieu le 1er novembre, elle a donné le coup d'envoi en Valais d'un mois végane ponctué de divers événements. Alors qu'une étude menée par l'institut Demoscope dresse un état des lieux en Suisse en 2017, on s'est logiquement demandé ce qu'il en était en Valais. Microtrott à Sion en vidéo et interview du coordinateur valaisan.

7% de la population en Suisse romande se dit végétarienne ou végane (voir encadré ci-dessous). C'est le résultat d'une étude menée par l'institut Demoscope et publiée au printemps dernier. En Suisse alémanique, ils seraient encore bien plus nombreux, 17% selon cette étude consultable en ligne. Pour ce qui est du taux de véganes en particulier, ils représenteraient 3% de la population en Suisse.

Le végane est plutôt un homme entre 15 et 34 ans vivant en ville

Une véritable tendance puisque parmi ces personnes plus de la moitié disent avoir choisi ce mode de vie depuis moins de trois ans. «La personne végane «moyenne» en Suisse a entre 15 et 34 ans, est cultivée et vit en ville», indique en conclusion l'institut de sondage. Parmi les raisons qui ont mené ces personnes à renoncer à la viande, le bien-être des animaux arrive en tête de liste.

«L'environnement rural constitue peut-être un frein supplémentaire»

En Valais, le collectif VeganoWallis promeut le mode de vie végane. Il organise différents événements durant le mois de novembre en ce sens de Sion à Monthey en passant par Martigny. Est-ce plus difficile à mettre en avant en Valais qu'ailleurs? Pas vraiment, selon Fabien Brunacci, coordinateur du mois végane dans le canton. «L'environnement rural constitue peut-être un frein supplémentaire. L'imaginaire de la ferme idéale nous rassure.» Impossible de donner un chiffre précis concernant les adeptes valaisans du véganisme. «Lors de l'organisation de nos repas véganes, on a aucun problème à réunir 120 personnes», indique Fabien Brunacci.

Infos sur le mois végane en Valais en suivant ce lien.

De quoi parle-t-on?

– Flexitarien: Il a pris conscience de sa consommation, mange plutôt végétarien, mais s’autorise des exceptions.
– Végétarien: Il ne mange pas de chair animale, donc pas de viande.
– Végétalien: Il ne mange aucun produit issu d’animaux, donc pas de viande, ni d’œufs, de lait, de fromage, etc.
– Végane: Comme le végétalien, il refuse de consommer des aliments issus d’animaux, mais il n’utilise pas les produits issus de l’exploitation d’animaux, comme le cuir ou des produits cosmétiques testés sur des animaux.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Le véganisme a son mois, en Valais aussiLe véganisme a son mois, en Valais aussi

Top