10.07.2020, 19:00

Les Valaisans des Balkans passeront l’été sans voir leurs familles au pays

Premium
chargement
Les rues de Pristina ne devraient pas voir beaucoup de Valaisans des Balkans cet été. Le Kosovo fait partie des zones où le risque d'infection au coronavirus est élevé.

privés de vacances Le coronavirus touche en plein cœur les communautés balkaniques. La flambée épidémique dans les pays d’origine et la quarantaine obligatoire poussent les familles à manquer leurs retrouvailles estivales.

Ils ne se retrouvent parfois qu’une fois par année entre cousins, entre amis d’enfance, entre jeunes et moins jeunes. Cet été, les voilà coupés d’une partie des leurs. D’une partie d’eux-mêmes.

Les Valaisans des communautés balkaniques subissent de plein fouet l’explosion brûlante de l’épidémie de coronavirus dans leurs pays d’origine. Au Kosovo, en Macédoine du Nord, en Serbie – classés désormais en zones à haut risque – le virus sévit cruellement. Et vient entacher les traditions.

A lire aussi:...

À lire aussi...

DifficultésCoronavirus: les retours de régions à risque ne sont pas si faciles à contrôlerCoronavirus: les retours de régions à risque ne sont pas si faciles à contrôler

infectionsCoronavirus: un quart des contaminations ont eu lieu à l’étrangerCoronavirus: un quart des contaminations ont eu lieu à l’étranger

On décortiqueVacances et coronavirus: ce que vous devez savoir sur la mise en quarantaineVacances et coronavirus: ce que vous devez savoir sur la mise en quarantaine

Top