28.05.2020, 11:29

Les tuyaux de la discorde devront être démontés à Loèche-les-Bains

chargement
La commune de Loèche-les-Bains peut recourir contre cette décition au Tribunal cantonal.

Environnement Sur ordre du Conseil d'Etat, la commune de Loèche-les-Bains devra démonter deux tuyaux en PVC visibles non loin des échelles d'Albinen. Ces éléments avaient été dénoncés en 2017 par la Fondation suisse pour la protection du paysage.

La commune de Loèche-les-Bains doit démanteler les deux tuyaux en PVC qui sortent de la roche non loin des échelles d'Albinen. La Fondation suisse pour la protection du paysage, qui avait révélé la structure, salue mercredi la décision du Conseil d'Etat et exige que la municipalité agisse rapidement.

L'affaire remonte à 2017 lorsque la commune haut-valaisanne décide de créer une ligne de pompage d'eau destinée à alimenter les systèmes d'enneigement de son domaine skiable. Loèche-les-Bains reçoit alors la permission de la commission cantonale des constructions (CCC) pour autant que les conduites soient cachées dans la roche.

Renseignement pris auprès de l'Etat du Valais, qui confirme au passage la décision du Conseil d'Etat, cela n'a finalement pas été fait. Et depuis trois ans, deux tuyaux en PVC de 30 m de long sortent de la falaise, à proximité immédiate des échelles d'Albinen, écrit la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage son communiqué.

Une configuration que cette dernière dénonce dès l'été 2017. À cette époque, la commune demande une nouvelle autorisation auprès de la CCC afin de pouvoir simplement camoufler les tuyaux à l'aide de béton, à laquelle s'oppose la Fondation. À l'été 2019, la commission refuse d'octroyer le permis demandé à Loèche-les-Bains qui fait recours auprès du Conseil d'Etat.

Celui-ci a tranché le 13 mai de cette année: les échelles d'Albinen ainsi que les paysages environnants sont protégés en tant que voies de communication historiques de la Suisse (IVS). A ce titre, ils sont prépondérants. Loèche-les-Bains doit enlever les tuyaux qui dépassent mais peut, si elle le souhaite, revenir au projet initial.

La commune dispose d'un délai de 30 jours pour faire recours auprès du tribunal cantonal.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SommationConstructions illicites, le canton pourrait mettre Bagnes sous régieConstructions illicites, le canton pourrait mettre Bagnes sous régie

Top