24.07.2018, 17:30

Les médias valaisans condamnent le boycott envers «Le Nouvelliste» dans une lettre ouverte

chargement
«Le Nouvelliste» ne pourra pas suivre les matchs à domicile cette saison.

Première C'est une première dans le canton. A la suite du boycott décrété par Christian Constantin envers «Le Nouvelliste», Canal9, Radio Chablais, Rhône FM, Radio Rottu et le «Walliser Bote» ont pris ensemble la plume pour condamner fermement la décision du boss du FC Sion.

Les réactions n'en finissent pas de se succéder. A la suite du boycott décrété par Christian Constantin envers «Le Nouvelliste», tous les médias valaisans réunis dénoncent à leur tour la décision unilatérale du boss du Fc Sion d'exclure notre quotidien du stade et de le priver de contacts avec le staff de l'équipe. Une prise de position exceptionnelle pour une situation qui l'est tout autant.

A lire aussi : Le Nouvelliste privé d'accès aux services de presse à Tourbillon

Dans une lettre ouverte adressée à Christian Constantin et publiée mardi en fin de journée, Canal9, Radio Chablais, Rhône FM, Radio Rottu et le «Walliser Bote» «déplorent cette décision et ce qu'elle implique pour la liberté de la presse ainsi que pour la responsabilité à divulguer aux Valaisannes et Valaisans une information crédible et objective». Tous «désapprouvent et condamnent la brusquerie» de cette décision.

 

 

Une couverture assurée

Comme l'a déjà annoncé «Le Nouvelliste» pour ce qui le concerne, les médias valaisans continueront eux aussi à couvrir l'actualité du FC Sion, «par égard envers les lecteurs, les téléspectateurs et les auditeurs». Et de terminer la missive en espérant que la situation se débloque rapidement.

Les journalistes sportifs en soutien aussi

Les médias valaisans ne sont pas les premiers à venir apporter leur soutien au «Nouvelliste» depuis l'annonce de son boycott vendredi dernier. L'Association de la presse valaisanne ainsi que le syndicat suisse Impressum ont déjà fait part de leur mécontentement et de leurs griefs à l'encontre de Christian Constantin. Une démarche par ailleurs suivie lundi en fin de journée par la section valaisanne de sportpress.ch, qui représente les intérêts des journalistes sportifs du canton.

Dans son communiqué, l'association ajoute que cette décision «contraste avec les propos de Christian Constantin défendant il y a peu la liberté de la presse», au moment où il faisait part de son intention de lancer un périodique sportif via la marque «Le Matin».

A lire aussi : Impressum et sportpresse soutiennent le Nouvelliste


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top