Les élèves valaisans apprennent à économiser l'énergie

chargement

Formation Toutes les classes 7H et 11CO du Valais bénéficient d'un projet pilote de sensibilisation aux économies d'énergie. L'apprentissage se veut concret.

 28.03.2019, 15:30
Comme Bastien, à Lens, tous les élèves de 7H bénéficient d’une sensibilisation à l’énergie.

«Maintenant, je fais attention à éteindre les lampes. J’éteins même celles de mon frère qui oublie tout le temps de le faire!» lance Noah (11 ans), l’un des élèves de 7H de Lens. Sa classe bénéficie d’une sensibilisation aux économies d’énergie depuis la rentrée scolaire 2017-2018, comme tous les écoliers du même degré en Valais. Au cycle aussi, les jeunes de 11CO suivent une sensibilisation sur le thème de l’énergie mais avec des activités différentes. «Il fallait que nous adaptions l’enseignement, car on ne comprend pas la même chose à 11 ou à 15 ans», explique Samuel Fierz, professeur en didactique des sciences à la HEP Valais.

Un projet pilote lancé à la rentrée 2018-2019

Ces deux initiatives forment un projet pilote appelé «J’me bouge pour l’énergie» réalisé par le Département de la formation et divers partenaires du canton. «Si ces activités existent dans le Plan d’études romand (PER), le Valais offre des plus-values», explique Samuel Fierz. Ainsi en 7H, un spécialiste en énergie intervient pour rendre les élèves attentifs concrètement aux économies d’énergie. Par exemple, les enfants répondent à un questionnaire concernant leur vie quotidienne: prennent-ils plutôt une douche ou un bain, boivent-ils de l’eau du robinet ou en bouteilles, vont-ils à pied ou en bus à l’école? Les réponses permettent à l’élève de connaître sa consommation d’énergie. «Cela crée souvent des prises de conscience importantes. Ils ont ensuite envie de faire mieux», ajoute Samuel Fierz.

Les conséquences positives de cet enseignement ne s’arrêtent pas aux portes du centre scolaire. Les élèves répercutent ce qu’ils ont appris à la maison avec leurs parents. «Quand on a fini de regarder quelque chose sur internet avec ma maman, on éteint la tablette. Avant, on la mettait en veille», raconte Aïtana (10 ans), d’Icogne. Et d’ajouter que «tout le monde devrait faire attention à économiser l’énergie parce qu’on doit tous penser au futur de la planète».

Au cycle d’orientation aussi, les activités font mouche. Les adolescents sont par exemple invités à pédaler sur un vélo pour produire de l’ électricité qui chauffe de l’eau. L’enseignement se veut le plus concret possible. Les élèves apprennent notamment ce que représente un kilowattheure. Un kWh, c’est l’énergie dispensée pour 100 recherches sur Google ou pour 1000 personnes qui regardent une vidéo YouTube de vingt minutes. «Nous essayons de trouver des domaines qui parlent à leur génération. Du coup, ça les marque», conclut Samuel Fierz.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Développement durableValais: une campagne pour économiser l’énergie dans les résidences secondairesValais: une campagne pour économiser l’énergie dans les résidences secondaires

RechercheLa HES-SO Valais crée un nouvel institut en Énergie et Environnement pour aborder la transition énergétiqueLa HES-SO Valais crée un nouvel institut en Énergie et Environnement pour aborder la transition énergétique

Top