13.07.2020, 12:00

Les dérapages d’un avocat valaisan sanctionnés

chargement
Le Tribunal fédéral a confirmé la peine infligé à un jeune avocat valaisan.

Justice Un avocat valaisan devra payer une amende de 1000 francs. Le Tribunal fédéral a confirmé la sanction infligée par la Chambre de surveillance des avocats à la suite de certaines pratiques de l’homme de loi.

Le Tribunal fédéral rejette le recours d’un avocat valaisan sanctionné pour violation de son devoir de diligence. L’homme de loi a écopé d’une amende de 1000 francs après avoir fait l’objet de trois dénonciations en 2016 auprès de la Chambre de surveillance des avocats. Il lui est reproché d’avoir transmis une lettre à une cliente retenue en détention, mais aussi d’avoir dénoncé abusivement un confrère et enfin d’avoir eu des propos excessifs à l’égard d’une psychologue du trafic.

Trois dérapages

Le Tribunal cantonal avait déjà confirmé en février dernier la sentence de la Chambre de surveillance. Et dans un arrêt publié lundi, le Tribunal fédéral confirme la décision valaisanne. En remettant une lettre à une personne détenue, le recourant a violé la loi, ce qui constitue un manquement au devoir de l’avocat d’exercer sa profession avec soin et diligence.

Les juges de Mon Repos relèvent aussi que l’avocat a dénoncé son confrère bien que celui-ci lui ait déclaré qu’il n’était pas l’auteur des faits incriminés. Or l’avocat aurait pu aisément vérifier ces affirmations plutôt que de porter l’affaire devant la Chambre de surveillance.

Dans le cadre d’une expertise, l’avocat avait sommé une psychologue de se rétracter en évoquant «la piste pénale». Pour le Tribunal fédéral, l’homme de loi n’a pas servi les intérêts de son client en s’en prenant personnellement à l’experte. Rien ne l’obligeait à brandir une menace pénale puisqu’il pouvait argumenter devant la Chambre de surveillance qui était déjà saisie.

A lire aussi : Avocat valaisan accusé: pas de récusation du procureur

Enquête pénale

Cet homme de loi a déjà fait parler de lui. En effet, il avait été arrêté brièvement fin 2017. Il est dans le collimateur du Ministère public pour menaces, injures et tentative d’entrave à l’action pénale, notamment. Il pourrait avoir tenté de disculper son frère impliqué dans une affaire de mœurs dont le verdict de deuxième instance sera connu, hasard du calendrier, cette semaine encore.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JUSTICEValais: un avocat acculé par de faux témoinsValais: un avocat acculé par de faux témoins

Tribunal fédéralAvocat valaisan accusé: pas de récusation du procureurAvocat valaisan accusé: pas de récusation du procureur

Top