17.01.2020, 05:30

Les autorités valaisannes de protection de l’enfant en voie d’être cantonalisées

Premium
chargement
Fin 2018, le Mouvement suisse pour la coparentalité responsable organisait une manifestation à Sion pour dénoncer les dysfonctionnements des APEA.

famille Le Département des institutions a reçu une cinquantaine de réponses suite à sa consultation concernant des changements à apporter au sein des APEA. Le Valais romand est majoritairement favorable à diminuer le nombre de ces structures pour les rendre plus efficientes. Le Haut-Valais par contre ne veut rien changer.

Le Valais verra-t-il bientôt la quantité de ses Autorités de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) diminuer drastiquement? Actuellement au nombre de 23 – seize dans la partie francophone du canton et sept dans la germanophone – elles pourraient être réduites à neuf.

C’est en tout cas une voie que le Valais romand aimerait majoritairement emprunter. «Le Haut-Valais se...

À lire aussi...

DOSSIER APEA 2/3Valais: les avocats et psychiatres veulent professionnaliser les APEAValais: les avocats et psychiatres veulent professionnaliser les APEA

DOSSIER APEA 1/3Dysfonctionnements de certaines autorités de protection en Valais: deux papas, privés de leurs enfants, témoignentDysfonctionnements de certaines autorités de protection en Valais: deux papas, privés de leurs enfants, témoignent

LIVREDivorce: gare à la manipulation d'un des parents sur l'enfantDivorce: gare à la manipulation d'un des parents sur l'enfant

Top