07.08.2019, 05:30

Alpinistes mal équipés: un danger de plus en montagne, pour eux et pour les autres

Premium
chargement
Lorsqu’un alpiniste décroche, il risque d’entraîner les suivants dans sa chute.

Alpinisme En baskets sur un glacier, progressant sans corde ni baudrier, mal informés, les amateurs de sommets sont souvent mal équipés. Des comportements à risques, pour soi comme pour les autres.

«J’ai croisé un septuagénaire qui grimpait avec des chaussures de randonnée, sans crampons, alors qu’il y avait clairement du verglas et de la neige sur les cailloux. Il n’était pas encordé, il n’avait pas de baudrier, progressait seul, et avait soi-disant oublié ses gants, alors qu’il faisait -5 °C!» Ce témoignage édifiant provient d’un alpiniste confirmé qui préfère garder l’anonymat,...

À lire aussi...

FormationCoronavirus: la HES-SO Valais maintient ses examensCoronavirus: la HES-SO Valais maintient ses examens

PandémieCoronavirus: 6500 signatures pour un confinement plus strictCoronavirus: 6500 signatures pour un confinement plus strict

histoireArchéologie: une habitation humaine du 4e millénaire avant notre ère découverte à NatersArchéologie: une habitation humaine du 4e millénaire avant notre ère découverte à Naters

OXYGENEDéjà 400 millions de «crédits coronavirus» accordés en ValaisDéjà 400 millions de «crédits coronavirus» accordés en Valais

Pour survivreCoronavirus: la culture sera aidée en ValaisCoronavirus: la culture sera aidée en Valais

Top