Le vice-président de Bagnes privé de son chalet

chargement

Verbier François Corthay, vice-président de la commune de Bagnes, n'aura plus le droit d'utiliser son chalet aux Mayens de Bruson en l'absence du locataire, son neveu. Le Conseil communal vient de prendre cette décision en raison d'une occupation "hybride du chalet", inscrit en résidence principale au registre foncier.

  18.05.2016, 20:29
Le chalet de François Corthay se trouve aux Mayens de Bruson.

Vice-président de la commune de Bagnes, François Corthay (PLR), a été interdit d’utiliser son chalet inscrit comme résidence principale aux Mayens de Bruson, en l’absence de son locataire. La commune de Bagnes a pris cette décision lors de la séance de l’exécutif mardi en estimant que l’utilisation du chalet n’est pas claire. L’homme avait été dénoncé par l’ancien employé communal Gabriel Luisier.

François Corthay, le Conseil communal de Bagnes vous interdit d’utiliser votre chalet aux Mayens de Bruson en raison de doutes sur la nature de son utilisation. Votre réaction?
Ce chalet est loué à mon neveu qui a déposé ses papiers à Bagnes mais il m’est arrivé de l’occuper avec ma famille en sa présence et, occasionnellement, en son absence. Cela a donné lieu à diverses interprétations mais le Centre de compétences des résidences secondaires a jugé que l’utilisation que j’en faisais était hybride et donc illicite lorsque le locataire est absent.

Vous allez contester cette décision?
Je la respecterai évidemment. Mais j’étudierai aussi avec mon avocat les considérants et les fondements juridiques de cette décision que je regrette.

Plusieurs éléments laissaient néanmoins planer un doute sérieux, vous reconnaissez une erreur?
En aucun cas intentionnel. J’ai loué cette habitation, mon locataire a déposé ses papiers  à Bagnes et tous les spécialistes que j’ai consultés m’ont toujours affirmé qu’il n’y avait pas de restriction dans l’utilisation d’une résidence principale. C’est donc en toute bonne foi que ma famille et moi avons utilisé notre bien immobilier.

Cette situation compromet votre avenir politique?
Cette «chasse aux sorcières» me fait évidemment réfléchir. Dans le climat que vit actuellement la commune de Bagnes, ma décision de me représenter est évidemment sujette à réflexion et elle n’est pas encore prise aujourd’hui.

Découvrez la suite de cette interview dans nos éditions papier et numériques de ce jeudi 19 mai.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

litigeConstructions: nouvelles tensions à BagnesConstructions: nouvelles tensions à Bagnes

Top