15.11.2019, 16:28

Le Valais pourrait bientôt quantifier le nombre d'agressions envers les minorités sexuelles

chargement
Le Valais pourrait bientôt quantifier le nombre d'agressions envers les minorités sexuelles.

Société Le Grand Conseil a largement accepté jeudi un postulat sur le sujet et le gouvernement devra prendre position.

Le postulat, porté par des députés socialiste, Vert et libéral-radical, a pour but de protéger les minorités que sont les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexes (LGBTI+). Et l'un des moyens pour y parvenir est de mesurer l'ampleur des violences à leur encontre, a argumenté Benoît Barras (AdG), l'un des porteurs de la proposition.

Cela pourrait se concrétiser par une case agression LGBTIphobes que cocherait la police lors d'un tel signalement. «Les statistiques fourniront une image claire de la situation sécuritaire dans notre canton et permettront à l'Etat de lutter de manière efficace». Le parlement valaisan a accepté le postulat par 88 voix contre 28 et 2 abstentions.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Identité de genreLGBT: des Valaisans, dont des non-binaires, témoignent dans un filmLGBT: des Valaisans, dont des non-binaires, témoignent dans un film

LGBT+«Les Valaisans ne sont pas moins homophobes, mais l’homophobie a changé de forme»«Les Valaisans ne sont pas moins homophobes, mais l’homophobie a changé de forme»

Top