Le Valais lance une place de marché digitale pour bonifier la cuisine collective

chargement

Consommation Le Valais fait œuvre de pionnier en lançant la place de marché digitale RegiofoodVS destinée à élever la qualité de la nourriture servie dans nos EMS, crèches, écoles ou autres hôpitaux.

 12.10.2021, 17:00
Christelle Dayer, coordinatrice Fourchette verte Valais, Ludovic Delaloye, responsable restauration, produits régionaux et innovation, Gilles Fragnière, cuisinier conseil Fourchette verte Valais et Grégory Liand, directeur Apcom solutions, heureux du lancement réussi de RegiofoodVS

«Simplifier le processus de commande et de livraison des produits de proximité et de saison pour les cuisiniers, mais aussi ouvrir le marché de la restauration collective aux producteurs valaisans de l’autre!» Présentée officiellement ce mardi à Châteauneuf, RegiofoodVS entend poursuivre une double mission. Qui ne demande qu’à s’étendre au domaine du privé.

Plus de 6 millions de repas déjà servis

A ce jour et au sortir d’une année de tests, la première place de marché digitale pour les produits du terroir à destination de la restauration collective a déjà aidé à servir plus de 6 millions de repas et conquis près de 80 établissements de Glestch au Léman, des cuisines de crèches, d’EMS, d’hôpitaux, d’écoles et de prisons. Et elle ne demande qu’à étendre son opération dans le cadre de la nouvelle stratégie cantonale de promotion des produits agricoles aux quelque 400 établissements dépendants du canton et qui pourraient être à leur tour tentés de déguster les quelque 4600 produits authentiques déjà proposés par la plateforme.

RegiofoodsVS découle directement du programme «Cuisinons notre région» lancé en 2016 à l’initiative du Service de l’agriculture. «Ce projet vise à favoriser l’utilisation des produits alimentaires de proximité dans la restauration collective», rappelle Gérald Dayer, le chef du Service. Depuis 2020, tous les établissements de cuisine collective propriété du canton du Valais, bénéficiant de subventions étatiques couvrant au moins 50% de leur budget ou appartenant à des institutions de droit public doivent adhérer à ce programme.

Un investissement du canton de 1,4 million de francs

Et le mouvement a vraiment décollé avec le lancement de cette place de marché digitale, une idée développée en collaboration avec Fourchette verte et avec le soutien informatique de la société valaisanne Apcom. «Par le biais de RegiofoodVS, tous les fournisseurs intéressés du canton peuvent proposer leurs articles, en tenant compte notamment de la saisonnalité et de leur disponibilité», explique Ludovic Delaloye, responsable du secteur restauration, produits régionaux et innovation au Service de l’agriculture.

Mieux, si les producteurs décident librement de l’offre qu’ils mettent en ligne ou de fixer le prix pour chaque marchandise, les professionnels de la restauration, eux, viennent y faire leurs achats avec la garantie d’une origine valaisanne pour une majorité des produits et une approche concentrique et labellisée pour l’ensemble de l’offre.

Pour encourager les producteurs à adhérer à cette plateforme et ainsi pouvoir disposer d’une offre de produits la plus exhaustive et attractive possible, le canton a décidé de prendre en charge les licences des 200 premiers producteurs inscrits et de renouveler cette contribution sur une durée de trois ans. Coût de l’ensemble de l’opération: 1,4 million de francs montant assuré dans le cadre du soutien de l‘Agenda 2030.

Toutes les informations sont disponibles sur le site: https://regiofoodvs.ch/fr.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Agriculture et tourismeLe Valais lance plusieurs projets pour valoriser ses produits du terroirLe Valais lance plusieurs projets pour valoriser ses produits du terroir

Top