15.06.2018, 18:00

Le Valais crée Cœur Wallis pour sauver plus de victimes d'arrêt cardio-respiratoire.

chargement
Coeur Wallis espère que 3000 Public Responders pourront être formés par l’OCVS en collaboration avec les samaritains

Santé Le Valais crée une nouvelle association pour renforcer son réseau visant à secourir les personnes en arrêt cardio-respiratoire. Cœur Wallis cherche des sous et des bénévoles.

En Valais, sur les 350 personnes victimes d’un arrêt cardio-respiratoire tous les ans, environ 150 sont prises en charge par les secours officiels (ambulanciers, SMUR, Air Glacier). «Mais cela ne va pas suffisamment vite, puisque seuls 5% de ces patients peuvent être sauvés», constate le Docteur Grégoire Girod, médecin-chef du service de cardiologie à l’Hôpital du Valais et premier président de l’association Cœur Wallis.

C’est justement pour augmenter les chances de survie des victimes d’arrêt cardiaque que le Département de la santé, des affaires sociales et de la culture (DSSC) adopte aujourd’hui un concept cantonal prévoyant plusieurs mesures. «La mise en place d’un système de géolocalisation et des Public Responders sous le contrôle de centrale d’alarme 144 permettra notamment de raccourcir le délai d’intervention auprès de la personne victime d’un arrêt cardiaque», précise le Dr Jean-Marc Bellagamba, directeur de l’OCVS (centrale 144). «Le Tessin qui a déjà adopté un plan similaire a vu le taux de survie de ses victimes d’arrêt cardio-respiratoire progresser de 5 à 14%».  En Valais, l’application de ces mesures équivaudrait donc à 35 vies sauvées tous les ans.


3000 volontaires à trouver


Pour arriver à ce résultat, Cœur Wallis entend mener son action sur deux axes. «Nous nous engageons pour lever les fonds nécessaires à l’acquisition de défibrillateurs (AED) accessibles 24h/24h sur l’ensemble du territoire cantonal», précise le Dr Girod. Au total, ce sont 1’000 défibrillateurs qui viendraient s’ajouter aux 300 déjà à disposition et devraient être installés d’ici à 2021 pour permettre une couverture efficace des besoins. «A 1000 francs l’unité plus les frais d’installations, cela représente un montant de 1,2 million à trouver».

L’autre atout que Cœur Wallis entend développer pour faire reculer le nombre de décès dus à des arrêts cardio-respiratoires en appelle à la motivation du citoyen lambda. «Nous voulons recruter des Public Responders qui seront formés par l’OCVS en collaboration avec les samaritains pour être capables de dispenser les premières mesures de réanimation et de défibrillation précoces en attendant l’arrivée des secours professionnels», précise le Dr Girod.

Les Public Responders seront engagés dans les situations d’ACR par la centrale 144 grâce à un système de géolocalisation mettant en réseau les intervenants et permettant de contacter celui se trouvant le plus près de la personne à secourir. 3000 Public Responders devraient ainsi être recrutés dans les trois ans pour raccourcir autant que possible le délai d’intervention et aider à sauver des vies.


Infos sur l’association ou pour devenir Public Responder sur le site www.coeurwallis.ch.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

DurableL’Etat du Valais met 8 millions de francs dans le durableL’Etat du Valais met 8 millions de francs dans le durable

EnvironnementLes forêts de protection valaisannes sauvées des coupes budgétairesLes forêts de protection valaisannes sauvées des coupes budgétaires

Au châteauSaint-Maurice: Dracula fait un malheurSaint-Maurice: Dracula fait un malheur

Saint-Maurice: Dracula fait un malheur

L’exposition consacrée au monde des vampires a très bien fonctionné au Château de Saint-Maurice. Les organisateurs...

  18.11.2019 14:41

SantéValais: 20 ans de croissance pour le centre de réadaptation de SionValais: 20 ans de croissance pour le centre de réadaptation de Sion

Votre assietteRemplacer la viande par des protéines? La HES-SO Valais dans le coupRemplacer la viande par des protéines? La HES-SO Valais dans le coup

Top