1 million pour densifier le réseau de bornes de recharge en Valais

chargement

mobilité électrique Grâce à la vente d'une licence à la Chine, l’entreprise Green Motion investit massivement en Suisse dans le développement d’un réseau de bornes de recharge pour voitures électriques. En Valais, plus de 130 bornes sont prévues avant 2020.

  30.01.2017, 16:49
1600 bornes publiques vont être installées sur tout le territoire suisse avant 2020.

3400. C’est le nombre de bornes de recharges pour voitures électriques que l’entreprise Green Motion désire installer en Suisse avant 2020. En Valais, près d’un million de francs sera investi pour la mise en place de plus de 130 bornes publiques et privées. "Pour 2017, il y a des discussions en cours avec des communes et des distributeurs d’énergie pour l’installation d’au moins 25 bornes publiques", explique François Randin, le co-fondateur de Green Motion. "Grâce à cet argent, mon but est de verrouiller le marché avant l’arrivée d’une éventuelle concurrence.  A ce titre, le Valais est le berceau du réseau Green Motion, car c’est à Crans-Montana que j’ai installé mes premières bornes. Moi qui pensais que les gros centres urbains comme Genève ou Zurich seraient mes premiers clients, j’ai été très surpris."

Le Jackpot chinois

En mai 2016, Green Motion a réussi un gros coup à plus de 20 millions de francs. La startup lausannoise fondée en 2009 a réalisé une transaction financière - la vente d’une licence pour des systèmes de recharge - à une multinationale chinoise, Anhui Zhongding, active dans la sous-traitance automobile. Avec un chiffre d’affaire de 1,74 milliards de francs et 14'000 employés, celle-ci entend pénétrer un nouveau marché. Le gouvernement chinois a prévu d’installer entre 5 et 10 millions de bornes électriques dans tout le pays.

Réseau EVpass

Cet argent, François Randin a décidé de l’investir presque entièrement dans le développement d’un réseau de bornes de recharge pour voitures électriques nommé Evpass. A ce jour, il comprend 286 points de recharge. "D’ici 2019, mon but est de financer l’installation de 1600 bornes publiques de plus, partout en Suisse, grâce à un modèle économique de concession à 10 ans. C’est-à-dire que nous offrons les bornes aux communes intéressées en échange d’un pourcentage sur la quantité d’ électricité vendue", détaille-t-il. A ce chiffre, viennent encore s’ajouter 1400 bornes privées vendues à des hôtels, des banques et des grandes entreprises.

En Valais, 35 bornes publiques et 40 privées ont déjà été installées dans le canton. "C’est un développement plus rapide qu’imaginé, car les communes valaisannes ne sont pas freinées par la perspective d’un report modal. Les grandes agglomérations soutiennent fortement les transports publics et craignent que la mobilité électrique ralentisse leurs efforts", analyse le jeune directeur.

> Lire aussi - Le plus grand point de recharge suisse est en Valais

L’appât de la concession

Le modèle économique de la concession, François Randin l’a imaginé suite aux longues discussions qu’il devait mener avec ses interlocuteurs du domaine public. « Avant, nous ne faisions que vendre les bornes, ce qui a très bien marché dans le privé, mais beaucoup moins avec les collectivités publiques. Il nous fallait entre 12 et 24 mois de discussions avec les communes pour clore un contrat. C’était un cycle de décision beaucoup trop long. Grâce au modèle de la concession, les communes réagissent beaucoup plus rapidement ».

A l’heure actuelle, 150 bornes sont en cours d’installation en Suisse. En Valais, Green Motion est en train de négocier avec le Val d’Anniviers, Viège, Sierre, Simplon-Dorf, les SI de Bagnes ou encore le Grand St-Bernard. « Si l’on mise sur 4% de voitures électriques en 2020, on aura remboursé nos investissements d’ici 6 à 7 ans » conclut-t-il.

Promouvoir l'hydroélectrique

Les distributeurs d’énergie valaisans comme Seic, ESR ou Sierre-Energie sont partenaires de Green Motion et soutiennent le développement de la mobilité électrique, "Tout d’abord pour proposer un service supplémentaire à nos clients, mais surtout pour mettre en valeur l’énergie de nos barrages. Dans nos bornes, l’énergie proposée est 100% hydraulique", spécifie Philipe Délèze, directeur de SEIC-Télédis. "Notre rôle est de mettre les conditions cadre en place et si l’on estime un remplacement de l’ordre de 10% de remplacement du parc automobile d’ici 2025, ça représenterait une hausse de la consommation électrique de 10 à 15%."

Tourisme avant-gardiste

Le développement de la mobilité électrique est nécessaire pour l’avenir touristique du Valais. C’est en substance le point de vue de Louis Papadopoulos, directeur du Maya Boutique Hotel à Nax. Depuis peu, il propose à ses clients de se déplacer gratuitement en voiture électrique. "Le tourisme de montagne est individuel, contrairement au tourisme de plage où tout le monde se déplace dans les mêmes endroits. Rajouter des navettes entre Sion et Arolla ne sert à rien, il faut créer un réseau de voitures électriques à mettre à disposition des touristes", clame-t-il, convaincu. "Il faut que nous soyons avant-gardistes. A mon avis, c’est un des points principaux à mettre en avant dans la candidature valaisanne au Jeux Olympiques."

> Lire aussi - Le Val d'Hérens mise sur la mobilité verte

Crans-Montana, pionnier de la mobilité électrique en Valais

Les premières bornes de recharges Green Motion ont été installées à Crans-Montana en juin 2014. "Nous voulions rapidement nous positionner afin de recevoir le label cité de l’énergie et ainsi favoriser l’énergie électrique", explique Daniel Rey, alors en charge de la supervision du dossier.

"Par contre, il reste encore quelques problèmes à lever, comme la question de l’autonomie ou le fait que les piétons n’entendent pas les voitures", souligne Jean-Claude Savoy, l’ancien président de la commune de Chermignon.

La borne de recharge pour véhicules électriques située à la Police de Crans Montana a livré 900 kWh sur l’année 2015 et 2'000 kWh en 2016, l’équivalent de 9’000 kilomètres parcourus en 2014 et 20'000 en 2015.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ConstituanteConstituante: le Valais dit oui à l'octroi du droit de vote des étrangersConstituante: le Valais dit oui à l'octroi du droit de vote des étrangers

En continuSport Express Valais – Basket: Hélios perd l’une de ses joueuses étrangèresSport Express Valais – Basket: Hélios perd l’une de ses joueuses étrangères

MontagneDrame au Cervin: les deux victimes étaient de jeunes alpinistes expérimentés établis en ValaisDrame au Cervin: les deux victimes étaient de jeunes alpinistes expérimentés établis en Valais

Histoire«Une personnalité ambivalente»: la créatrice de la pouponnière valaisanne, héroïne d’un livre«Une personnalité ambivalente»: la créatrice de la pouponnière valaisanne, héroïne d’un livre

ConstituanteValais: c’est oui au droit de vote des étrangers pour la constituanteValais: c’est oui au droit de vote des étrangers pour la constituante

Top