21.01.2020, 18:00

Le Valais apporte son soutien aux écrivains

chargement
Avec le nouveau dispositif LittératurePro, le canton du Valais veut donner aux auteur-e-s la possibilité de développer leurs compétences au niveau de l’écriture.

Littérature Avec son nouveau dispositif, intitulé LittératurePro Valais, le Département de la culture veut soutenir, depuis cette année, la création professionnelle déjà existante.

Tout a commencé avec ThéâtrePro, MusiquePro et ArtPro, trois programmes lancés par le canton du Valais qui, depuis quelques années, a décidé de soutenir les divers acteurs culturels du canton. Avec LittératurePro, il apporte une quatrième feuille au trèfle porte-bonheur – une allégorie de la conseillère d’Etat Esther Waeber-Kalbermatten – à un trio qui a déjà fait ses preuves.

Soutien à la littérature

Ce matin, la cheffe du Département de la santé, des affaires sociales et de la culture, accompagnée de Jacques Cordonier, chef du Service de la culture, d’Hélène Joye-Cagnard, cheffe de l’encouragement des activités culturelles, et de Pierre-André Milhit, poète-écrivain et président de la Société des écrivains valaisans, a dévoilé la nouvelle stratégie de l’Etat pour promouvoir les talents d’écriture qui, à n’en pas douter, sont nombreux dans notre canton, avec LittératurePro, un concept à même de favoriser l’éclosion des écrivain-e-s professionnel-le-s valaisans. «Nous avons une vie culturelle très riche en Valais et le canton, avec ses moyens, fait beaucoup pour soutenir les artistes.

 

Nous avons une vie culturelle très riche en Valais et le canton, avec ses moyens, fait beaucoup pour soutenir les artistes.
Esther Waeber-Kalbermatten, Cheffe du département de la santé, des affaires sociales et de la culture

 

LittératurePro fonctionne de la même manière que les autres programmes et veut permettre aux écrivain-e-s de pouvoir développer leurs compétences dans le domaine», a déclaré Esther Waeber-Kalbermatten, confortée par un Jacques Cordonier enthousiaste: «Il s’agit d’un soutien à la littérature dans le domaine professionnel et ce que nous voulons, c’est stimuler le développement de la littérature dans le canton, tant au niveau de l’écriture que de la diffusion, et la présence en lien avec des manifestations. Nous voulons favoriser la création professionnelle et nous inscrire dans la sauvegarde du métier d’écrivain.»

 

Nous voulons nous inscrire dans l’accompagnement de cette dynamique de professionnalisation du travail d’écriture.
Jacques Cordonier, Chef du service de la culture

 

Selon lui, ce métier est en évolution et il faut trouver de nouvelles pistes pour le soutenir. «Jusqu’à aujourd’hui, l’écrivain était rémunéré grâce aux droits d’auteur mais cela ne lui permettait pas de vivre de son activité. Dans cette nouvelle chaîne, les pouvoirs publics essaient de soutenir les notions de recherche et d’écriture qui se situent avant même la publication d’un ouvrage, le but étant de travailler dans l’idée d’une durabilité de carrière. Nous voulons donner aux auteurs, à chacune de leurs étapes, des moyens pour progresser.»

Quatre bourses

De son côté, Hélène Joye-Cagnard a détaillé les mesures prises par le canton pour apporter son soutien aux écrivains. Ceux-ci pourront ainsi bénéficier de quatre bourses distinctes – bourse d’aide à la recherche et à l’écriture, bourse de résidence, bourse focus et bourse à la relève – quatre moyens pour se consacrer, presque, pleinement au métier de l’écriture.

 

Une œuvre d’art n’est complète qu’à travers son interaction avec le public.
Hélène Joye-Cagnard, Cheffe de l’encouragement des activités culturelles

 

Et Pierre-André Milhit de conclure: «Nous avions envie de construire une maison de la littérature valaisanne. Au Service de la culture, les portes sont ouvertes mais les oreilles aussi. Et certainement le cœur. Nous avons pu travailler sur le projet LittératurePro qui amène aujourd’hui un dispositif à la disposition des écrivains de ce canton… Nous sommes aujourd’hui au début d’une nouvelle ère de l’écriture valaisanne et j’en suis fort aise. L’avenir de l’écriture est devant nous.»

 

Nous sommes aujourd’hui au début d’une nouvelle ère de l’écriture valaisanne et j’en suis fort aise.
Pierre-André Milhit, président de la société des écrivains valaisans

 

Infos pratiques

Renseignements sur 
www.culturevalais.ch, www.vs.ch ou sc-encouragement@admin.vs.ch

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PANDEMIECoronavirus - "Les consignes suisses sont autant efficaces qu'un confinement total si elles sont appliquées scrupuleusement."Coronavirus - "Les consignes suisses sont autant efficaces qu'un confinement total si elles sont appliquées scrupuleusement."

Beau tempsCoronavirus: les Valaisans ont globalement résisté à l’appel des beaux joursCoronavirus: les Valaisans ont globalement résisté à l’appel des beaux jours

PANDEMIECoronavirus - Deux morts dimanche en ValaisCoronavirus - Deux morts dimanche en Valais

MédiasLe désinfectant Morand s’invite dans le New York TimesLe désinfectant Morand s’invite dans le New York Times

émotionThe Voice: magnifique, Antony se qualifie pour les demi-finalesThe Voice: magnifique, Antony se qualifie pour les demi-finales

Top