Le tir du loup ordonné dans le Haut-Valais

chargement

Grands prédateurs Quatorze moutons ont été tués dans la vallée de Conches. Avec la nouvelle ordonnance fédérale, cela suffit pour que le conseiller d'Etat Frédéric Favre puisse autoriser le tir d'un loup.

 20.07.2021, 17:23
Un loup peut être tiré dans la vallée de Conches.

Le conseiller d'Etat Frédéric Favre a ordonné le tir d'un loup dans le Haut-Valais, dans la vallée de Conches. C'est une première pour lui depuis que le Service de la chasse est passé dans son département.

Le Conseil d'Etat rappelle dans un communiqué que la nouvelle version de l'Ordonnance de la loi fédérale sur la chasse «permet le tir du grand prédateur à partir de dix ovins ou caprins tués sur une période de quatre mois, contre quinze auparavant». Cette adaptation législative est entrée en vigueur le 15 juillet.

Quatorze moutons tués

Les conditions sont réunies dans la région de la vallée de Conches, puisque quatorze moutons ont été tués cet été, sept sur un alpage protégé et sept sur un autre qui ne peut pas faire l’objet de mesures de protection. «C’est le Service de l’agriculture qui contrôle si les alpages sont protégeables ou non, selon les critères émis par la Confédération. Par exemple, on ne peut pas exiger des mesures de protection lorsqu’une pente est trop abrupte», explique Frédéric Favre.

L'autorisation de tir est valable 60 jours, pour autant que des moutons restent présents dans la zone concernée.

Deux loups ont été observés dans la vallée de Conches, où il ne semble pas y avoir de meute, selon l'Etat du Valais.

Analyse en cours dans d'autres régions du canton

Par contre, les nouvelles conditions légales ne sont pas remplies pour un tir du loup dans d’autres régions du canton, précise l’Etat du Valais. «Il y a eu des prédations dans plusieurs endroits. Ces cas sont en cours d’analyse. Il faut d’abord avoir la preuve que les attaques sont bien celles d’un loup et non, par exemple, d’un chien», commente Frédéric Favre. 

Avant d’autoriser un tir, il ne suffit pas de compter les moutons morts, les documents à fournir à la Confédération au moment de l’autorisation de tir sont considérables. Pour l’autorisation donnée dans la vallée de Conches, ce sont près d’une centaine de pages qui ont été remplies par les services de l’Etat du Valais.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Valais: le loup dans le viseur du conseil d’EtatValais: le loup dans le viseur du conseil d’Etat

seuils abaissésLes populations de loups pourront être régulées plus rapidementLes populations de loups pourront être régulées plus rapidement

live
PolitiqueComptes 2020, loup, criminalité, Rhône 3: les débats du Grand Conseil valaisan en un clin d'œilComptes 2020, loup, criminalité, Rhône 3: les débats du Grand Conseil valaisan en un clin d'œil

Grands prédateursValais: une carte interactive indique en permanence où est le loupValais: une carte interactive indique en permanence où est le loup

PrédateursLes Grisons veulent abattre au moins un loupLes Grisons veulent abattre au moins un loup

Les Grisons veulent abattre des loups

Les loups ont tué de nombreux moutons et blessé deux ânes et un veau dans les Grisons. Selon l’Office de la chasse et...

  27.07.2021 12:26

Top