Le suicide assisté en EMS divise toujours autant le Grand Conseil valaisan

chargement

Fin de vie Le départ est incertain pour la loi sur l’accompagnement en fin de vie. Près de 40% du Parlement ont refusé d’entrer en matière sur le projet, lundi à Martigny. Les PDC francophones feront pencher la balance d’un côté ou d’un autre jeudi.

 08.02.2021, 17:00
Premium
Un home valaisan sur deux est réfractaire à la présence d'EXIT en ses murs.

Le suicide assisté en EMS promet des débats animés jeudi au Grand Conseil. La question est si sensible que le Parlement l’avait retirée de la loi sur la santé en mars 2020. Pour ne pas risquer de couler toute la réforme, il avait chargé le Conseil d’Etat de lui présenter rapidement une loi qui lierait spécifiquement cette pratique...

À lire aussi...

Fin de vieLe suicide assisté en EMS pourrait être soumis au vote du peuple valaisanLe suicide assisté en EMS pourrait être soumis au vote du peuple valaisan

ConstituanteConstituante: vers un congé parental, le suicide assisté en EMS et la rémunération des proches aidants?Constituante: vers un congé parental, le suicide assisté en EMS et la rémunération des proches aidants?

Fin de vieSuisse: le suicide assisté en prison fait débatSuisse: le suicide assisté en prison fait débat

PolitiqueSuicide assisté en EMS: le face à face entre Christophe Claivaz et Beat EggelSuicide assisté en EMS: le face à face entre Christophe Claivaz et Beat Eggel

Top