30.09.2019, 18:30

Le Service de l’agriculture et Opaline ont élaboré un jus de poires aux saveurs oubliées

chargement
Le nouveau jus de poire, présenté ici par Bernard Vollet, chef de culture à l’Office d’arboriculture, Sofia De Meyer, directrice d’Opaline, Gérald Dayer, chef du Service de l’agriculture et Ludovic Orts, responsable production chez Opaline, est certifié marque Valais.

Arboriculture Fruit d’une collaboration entre le Service de l’agriculture et la société Opaline, un nouveau jus met en valeur les anciennes variétés de poires cultivées sur le domaine de Châteauneuf.

Duchesse d’Angoulême, Martin Sec, Nec Plus Meuris, Soldat Laboureur, Triomphe de Vienne. Des titres de noblesse? Des nouveaux apéritifs présentés à la Foire du Valais? Des titres de pièces de musique classique? Rien de tout cela, il s’agit du nom d’anciennes variétés de poires conservées sur le domaine arboricole cantonal de Châteauneuf et désormais valorisées dans un jus de poires inédit présenté ce lundi à l’Espace d’Ici, au cœur de la Foire du Valais à Martigny.

Pour le chef du Service de l’agriculture Gérald Dayer, ce nouveau jus est le fruit d’une rencontre entre la mission du service, qui est la sauvegarde du patrimoine, et la philosophie de la société Opaline, qui s’attache à soutenir la diversité de la production locale.

Plus de 140 variétés

Dès 1988, l’Office d’arboriculture de Châteauneuf a constitué un conservatoire avec plus 140 variétés d’anciennes poires, dont une cinquantaine est décrite dans un catalogue datant de 1887. Ce dernier, qui permet de prendre conscience de la richesse des vergers du canton à la fin du XIXe siècle, avait été publié par la Fédération des sociétés d’agriculture du Valais. «Tout est fondé sur ce catalogue. Le verger unique de 4500 mètres carrés cultivé depuis trente et un ans a vu le jour grâce à la passion et au travail minutieux réalisé par les collaborateurs de l’office, ceux d’Agroscope et les pépiniéristes valaisans», précise le chef de culture Bernard Vollet.

La production – irrégulière – de ces anciennes variétés était jusqu’à présent écoulée principalement à travers la vente directe ou dans diverses manifestations. La société Opaline en a donc tiré un jus de poires inédit. «Plusieurs dizaines de variétés figurent dans la composition de ce nouveau jus qui est léger, sans sucre ajouté et qui nous fait redécouvrir avec bonheur des saveurs oubliées», souligne Sofia de Meyer, fondatrice et directrice d’Opaline. Fondée en 2009, cette société s’est spécialisée dans la production de jus et limonades dans une vision locale, inclusive, sociale et écologique.

Ce nouveau jus a été présenté en avant-première à la Foire du Valais, mais une vingtaine de points de vente sont prêts à le commercialiser. A noter également qu’il est certifié Marque Valais.

A lire aussi : Une «Valaisanne» pur jus


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

AccidentCrans-Montana: un véhicule fait une chute de 130 mètres dans un talusCrans-Montana: un véhicule fait une chute de 130 mètres dans un talus

LivreLe garde du pape troque la hallebarde contre la plumeLe garde du pape troque la hallebarde contre la plume

Le garde du pape prend la plume

Ancien sous-officier à Rome, le Fulliérain Christian Richard publie un ouvrage sur l’histoire de la Garde suisse...

  19.11.2019 12:00

CirculationValais: toutes les routes fermées sur une carteValais: toutes les routes fermées sur une carte

AnimauxSolitude et anxiété chez les chiens. Par Romaine SpahrSolitude et anxiété chez les chiens. Par Romaine Spahr

Valaisans au pouvoirIl y a ceux qui partent et ceux qui arrivent parmi les Valaisans qui comptent dans les hautes sphères fédéralesIl y a ceux qui partent et ceux qui arrivent parmi les Valaisans qui comptent dans les hautes sphères fédérales

Top