08.06.2017, 00:01

Le président fait échouer une baisse fiscale

Abonnés
chargement
Le président Diego Wellig a dû trancher: son vote a été décisif hier.

 08.06.2017, 00:01 Le président fait échouer une baisse fiscale

Le résultat est rare. 61 voix pour, 61 voix contre et 3 abstentions. Egalité. C’est donc le président du Grand Conseil, Diego Wellig, qui a dû trancher hier, faisant pencher le vote dans le camp du refus.

Un impôt unique en Suisse

La motion des députés PLRMarcel Delasoie et Christophe Claivaz tombe dans les oubliettes. Ils demandaient «de supprimer...

Le résultat est rare. 61 voix pour, 61 voix contre et 3 abstentions. Egalité. C’est donc le président du Grand Conseil, Diego Wellig, qui a dû trancher hier, faisant pencher le vote dans le camp du refus.

Un impôt unique en Suisse

La motion des députés PLRMarcel Delasoie et Christophe Claivaz tombe dans les oubliettes. Ils demandaient «de supprimer dans les meilleurs délais l’impôt cantonal sur l’outil de production, impôt qu’aucun autre canton suisse ne perçoit». Cette mesure figurait dans le projet de réforme de l’imposition des entreprises RIE3, refusé par le peuple suisse.

«Plutôt que de nous réjouir de la création de nouveaux emplois, on commence par imposer l’outil de production lorsqu’une nouvelle entreprise se crée», lance Marcel Delasoie.

Un combat inédit

Sur cet objet, le PLR a été soutenu par l’UDC et par le PDC du Haut. «Une remontée mécanique de taille moyenne paie 150000 francs par année. Y a-t-il un impôt plus néfaste aux investissements?» a demandé Mischa Imboden, PDC du Haut.

Les groupes PDC du Bas et du Centre, ainsi que les jaunes du Haut, les Verts et l’Alliance de gauche disent non en avançant le même argument que Boris Bonnard (PDC du Centre) qui estime que ce serait un cadeau aux entreprises, sans compensation. «Le projet d’imposition 17 est en bonne voie sur le plan fédéral» et qu’il faut donc attendre. Les entreprises attendront. jyg


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top