03.07.2020, 16:00

Le portugais, 3e langue du Valais

chargement
Troisième langue la plus parlée en Valais, le portugais dépasse l'italien et l'anglais.

Langue Les langues les plus usitées par la population valaisanne ne se limitent pas aux langues officielles suisses. Après le français et l’allemand, le portugais occupe la troisième place des langues parlées dans le canton. Il devance l’italien et l’anglais.

Alors que, à l’instar de Fribourg et de Berne, le Valais a adopté le français et l’allemand comme langues officielles, c’est le portugais qui est la troisième langue la plus parlée dans notre canton, il devance l’italien et l’anglais, nous apprend vendredi le Bulletin d’information statistique (BIS) qui consacre son deuxième numéro à la population valaisanne et à ses langues.

En 2018, 67% de la population valaisanne parle le français, 25% l’allemand ou le suisse allemand et 8% le portugais.

Ils sont donc 23 000 à pratiquer la langue lusitanienne sur les 344 000 résidents permanents du canton répartis dans la partie francophone (76%) et dans les cinq districts germanophones (24%).

Le bilinguisme n’est pas si répandu en Valais

Le français et l’allemand sont en tête dans leur propre région. Toutefois, alors que le français est la deuxième langue la plus parlée par les Haut-Valaisans (5,2%), devant l’italien (3,7%), seuls 4,8% de la population du centre et du Bas-Valais parle allemand. Dans le Valais romand, le portugais (9,4%) dépasse l’allemand, précise le BIS.

Même si l’ensemble de la population valaisanne parle 64 idiomes différents, les personnes bilingues sont rares dans le canton: en 2018, 15% de la population résidente permanente indique au moins deux langues principales.

C’est le cas d’un résident suisse sur dix mais d’un étranger sur trois.

La palme aux Européens hors UE

Selon le BIS, la palme revient aux ressortissants des pays européens hors UE/AELE qui sont quatre sur dix à être polyglottes et même 8,6% à déclarer trois langues principales, ce qui n’est le cas que de 1,5% des Suisses.

La population interrogée pour le BIS (âgée de 15 ans et plus) pouvait indiquer jusqu’à trois choix de langues principales.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RapprocherLe bilinguisme ne fait pas seul l’unité cantonale. La chronique de Philippe BenderLe bilinguisme ne fait pas seul l’unité cantonale. La chronique de Philippe Bender

RapprocherBilinguisme: un goûter fait dialoguer Sierrois et Salquenards à GérondeBilinguisme: un goûter fait dialoguer Sierrois et Salquenards à Géronde

Top