Le PIB du Valais n’a reculé que de 2% en 2020, il devrait décoller en 2021 et 2022

chargement

Perspectives économiques L’économie valaisanne a été moins touchée par la crise engendrée par le Covid que la moyenne des autres cantons. Après un recul du PIB de 2% en 2020, la production de richesse va progresser de 2,6% cette année et de 4,3% en 2022.

 13.10.2021, 10:45
Les perspectives économiques sont bonnes pour le Valais.

L’économie valaisanne, prise dans son ensemble, traverse avec une certaine sérénité la crise engendrée par la pandémie mondiale. Selon le «Rapport sur le produit intérieur brut (PIB) romand» présenté mercredi par les Banques cantonales, le PIB valaisan a reculé de 2% en 2020. Une régression qui a été moins marquée en Valais qu’au niveau suisse où elle a été de 2,5%.

Cette situation relativement bonne pour le Valais s’explique, selon le rapport, par «la stabilité apportée par le marché intérieur cantonal et par la résistance de la chimie-pharma». Le développement de Lonza, productrice du principe actif du vaccin anti-Covid de Moderna, explique en partie ce phénomène.

Le Valais est le seul canton romand qui a vu ses ventes à l’étranger progresser en 2020. Le chiffre des exportations par habitant a crû de 3,8% en Valais l’an dernier, alors qu’il a chuté de 16,5% en moyenne romande.

Un Valais économique méconnu

Les chiffres qui ressortent du rapport peuvent surprendre, surtout si l’on pense à certains acteurs économiques qui ont été sévèrement touchés par la crise Covid, comme l’hôtellerie et la restauration. Il faut garder à l’esprit que ce secteur ne représente que 4,2% du PIB cantonal. Même lorsqu’il perd la moitié de son chiffre d’affaires, l’impact sur l’économie globale n’est «que» de 2%.

Une mauvaise récolte d’abricots ou une situation peu réjouissante dans les vignes ne se traduit pas non plus par une chute du PIB cantonal. L’ensemble du secteur primaire, qui englobe l’agriculture, ne représente plus que 1,7% de la production de richesse dans le canton.

A contrario, la chimie et la pharma pèsent lourdement dans l’évolution économique cantonale, puisque ce secteur représente 11,4% du PIB valaisan.

Bonnes perspectives pour 2021 et 2022

Selon le rapport des Banques cantonales, le PIB valaisan devrait progresser de 2,6% en 2021 et de 4,3% en 2022. Ces chiffres se situent dans la moyenne romande (+2,8% et +4,2%).

Le Valais est toujours le dernier de la classe romande
  • Le Valais représente 16% de la population de la Suisse romande, mais seulement 11% de son PIB.
  • En termes de PIB par habitant, le Valais est le dernier de la classe romande. La production de richesse ne s’élève (en 2020) qu’à 56 606 francs par habitant, alors que la moyenne romande est de 76 758 francs. Si le chiffre valaisan n’est pas très éloigné de celui du canton de Fribourg (59 065 francs), il est nettement distancé par le troisième moins bon élève qu’est le Jura (67 107 francs).
  • Si le secteur chimie et pharma est important en Valais, le canton n’en reste pas moins très en retrait sur le plan des exportations. Les ventes à l’étranger représentent 10 580 francs par habitant en Valais, contre une moyenne romande qui s’élève à 25 492 francs.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

A la hausseLe Valais, avec une croissance attendue de plus de 3%, veut attirer des milliers de spécialistesLe Valais, avec une croissance attendue de plus de 3%, veut attirer des milliers de spécialistes

EconomieLa BCVs table sur un retour rapide de la croissance pour l'économie valaisanneLa BCVs table sur un retour rapide de la croissance pour l'économie valaisanne

Top