05.11.2019, 18:38

Le nombre de logements vacants diminue en Valais

chargement
En 5 ans, 20 000 logements ont été construits en Valais. La construction se poursuit, comme ici à Martigny.

Immobilier C’est une surprise révélée par l’indicateur immobilier BCV-CIV. En une année, le nombre de logements vides a baissé de 650 unités dans le canton. Les prix immobiliers baissent encore dans le Valais romand.

«Pour la première fois depuis dix ans, le taux de logements vacants a baissé en Valais», peut-on lire dans la dernière mouture de l’Indicateur immobilier BCVs-CIV présenté à la presse mardi après-midi.

Un taux encore élevé

Entre juin 2018 et juin 2019, ce taux valaisan a reculé, passant de 2,4% à 2,1%. Il reste toutefois plus élevé que le niveau suisse (1,7%) et que le taux jugé idéal (1,5%).

Malgré ce recul, le nombre de logements vides sur le marché valaisan reste élevé: 5372 unités à la fin juin. C’est tout de même 650 de moins qu’une année auparavant. Le chiffre des logements vacants est à comparer à celui du nombre de logements qui ont été construits en Valais ces cinq dernières années, soit 20 000.

Pour l’heure, il n’y a pas de certitude absolue concernant la raison de cette baisse. Le professeur Donato Scognamiglio, directeur du Centre d’information et de formation immobilières (CIFI) estime qu’il est possible que les investisseurs institutionnels, comme les caisses de pension, aient légèrement freiné leurs investissements en Valais. 

«C’est une bonne nouvelle, il y a une stabilisation du marché», commente Paul-André Roux, président de la Chambre immobilière.

Les experts constatent que le prix des logements neufs se rapproche de celui pratiqués pour les plus anciens. De ce fait, les habitants ont tendance à s’orienter vers les constructions les plus récentes. Ainsi, le problème des appartements vides se déplace vers l’ancien.


Grosses différences régionales

La différence est importante entre les villes du canton. Le taux de vacance est de 2,1% à Martigny et à Sierre, de 1,4% à Sion, de 1,2% à Monthey et à Brigue et 1,1% à Viège.

La situation est toutefois à relativiser, selon Donato Scognamiglio. Par exemple, le chiffre de Martigny n’est pas mauvais, compte tenu du fait que cette ville connaît une importante croissance démographique.

A lire aussi : Grande métamorphose pour la cité d’Octodure
 

Le prix des villas baisse, celui des appartements augmente

L’indicateur immobilier BCVs-CIV montre aussi que le prix des logements continue de baisser dans le Valais romand et, qu’au contraire, il poursuit sa hausse dans le Haut-Valais.

L’évolution dépend aussi du secteur concerné. Sur l’ensemble du canton, en une année, le prix des appartements en propriété a crû de 0,9%, alors que celui des villas a enregistré un fléchissement sensible de 1,7%.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EconomieL’immobilier valaisan se porte mieux que prévuL’immobilier valaisan se porte mieux que prévu

NuitéesImmobilier: les nombreux logements vacants en Suisse donnent des ailes à AirbnbImmobilier: les nombreux logements vacants en Suisse donnent des ailes à Airbnb

Top