26.06.2018, 14:40

Le Mont-Blanc Express est sauvé

chargement
Les rames TMR pourront continuer à aller au-delà de la gare de Châtelard-Frontière grâce à d'importants travaux qui vont être réalisés du côté français.

Transports La vétusté du secteur français de la ligne reliant Martigny à Chamonix était dans un tel état que son existence même était menacée. Le vote d'un important crédit permettra de réaliser les travaux nécessaires.

La ligne ferroviaire du Mont-Blanc Express était menacée du côté français. Elle est désormais sauvée grâce à l'engagement financier de la région.

La ligne était menacée

Le Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes a accepté le 15 juin de financer seul les travaux nécessaires au maintien de la ligne reliant Vallorcine et Saint-Gervais, qui est le prolongement de la ligne valaisanne Martigny-Vallorcine. L'engagement est conséquent, il s'agit d’un montant de 24 millions d’euros (27,7 millions de francs suisses).

Il y avait urgence. Dans le document de présentation du dossier, la situation est clairement décrite: "la grande vétusté de l'ensemble de la ligne requiert des investissements de renouvellement d'urgence à l'horizon 2019-2021 sous peine de dégradation de la performance de la ligne (limitation à 15 km/h) voire cessation d'exploitation."

Le maire de Chamonix, Eric Fournier estime que cette décision du Conseil régional "met fin au blocage lié à la non-participation de l'Etat au financement de ce projet."

24 millions d’euros de travaux

Ce montant de 24 millions d'euros, entièrement financé par la Région Auvergne Rhône-Alpes, permet de réaliser "une opération de régénération pour les besoins d’urgence" pour la période 2019-2021. Le dossier prévoit la régénération des voies (18 mois de travaux pour 18,6 millions d’euros), la mise en conformité de la ligne d’alimentation électrique ainsi que la réfection de plusieurs ouvrages d’art (4 ans de travaux pour 2,5 millions d’euros).

D’importants travaux sont déjà programmés pour 2019. Ils se dérouleront lors de deux fermetures de lignes prévues au printemps et à l’automne.

Fin des limitations de vitesse

Grâce aux travaux qui vont être engagés, les trains pourront retrouver leur vitesse normale, mettant fin aux limitations à 35 km/h mises en œuvre en 2016 en raison de la vétusté des voies.

Directeur des TMR, la société qui gère le Mont-Blanc Express côté valaisan, Martin von Känel se réjouit de cette bonne nouvelle. "Ces travaux vont permettre de maintenir l’offre actuelle. L’engagement financier de la région est un signe clair montrant sa volonté de maintenir la ligne." Sa société entreprendra aussi des travaux d'entretien lourds cet automne.

Le Mont-Blanc Expess est une ligne assez importante, puisqu’elle enregistre la fréquentation de 780 000 voyageurs par an.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TransportsLa voie est libre pour le Mont-Blanc Express entre Martigny et St-GervaisLa voie est libre pour le Mont-Blanc Express entre Martigny et St-Gervais

TransportsUne enveloppe de 56 millions pour moderniser le Saint-Bernard Express et le Mont-Blanc ExpressUne enveloppe de 56 millions pour moderniser le Saint-Bernard Express et le Mont-Blanc Express

Top