Le Grand Conseil veut davantage protéger les jeunes des voitures que de l’alcool

chargement

Politique Entre deux débats sur le budget 2021 du canton mercredi, la députation valaisanne s’est notamment prononcée sur des initiatives parlementaires en lien avec la sécurité des chemins scolaires, la publicité pour l’alcool et la conciliation vies familiale et professionnelle des fonctionnaires. Focus en quatre points de ce qu’il fallait retenir de ces deux heures de session du mercredi.

 16.12.2020, 18:00
Après Brigue, le Grand Conseil siège au CERM de Martigny pour respecter les distances sanitaires. Avec cette fois la participation de l'UDC du Haut, qui ne refuse plus de siéger dans une salle à 130 avec le taux actuel d'infections au Covid-19.

1. Ecole: pour des routes plus sûres

En septembre 2019, le Parlement demandait au gouvernement d’améliorer la mobilité douce et la sécurité des élèves sur le Chemin de l’école. En acceptant le postulat de Lucien Barras (Verts), Mathieu Gachnang (PDC), Stéphane Ganzer (PLR) et Raymond Borgeat (AdG), le Grand Conseil enjoignait le canton de fixer des exigences minimales aux écoles concernant les pistes cyclables, les arrêts de bus et les parcs à vélos et trottinettes.

La députation voulait aussi que le canton incite les communes à décourager la pose d’enfants en voiture aux abords de l’école, afin de limiter le trafic et ainsi diminuer le risque d’accidents. Mercredi, Lucien Barras a rappelé qu’en 2019 en Suisse, «170 enfants ont été grièvement blessés ou tués sur le chemin de l’école».

A lire aussi: Sur le chemin de l’école, les petits Contheysans peuvent traverser la «grande route» sans peur (27 janvier 2020)

Le Conseil d’Etat a répondu qu’il avait agi, là où ça n’était pas du ressort des communes. Mercredi, le Parlement a refusé – ce qui est plutôt rare – cette réponse et ce à 60 contre 59. Le canton va sans doute devoir compléter ses directives aux écoles et prier les communes d’en faire plus.

2. Pub pour l’alcool: pas d’étude

Quel est l’impact de la pub pour l’alcool auprès des jeunes Valaisans? Un postulat de la verte Nathalie Cretton, des PDC Fanny Darbellay et Gaby Fux-Brantschen et de la PLR Géraldine Arlettaz-Monnet a proposé que le canton mène une enquête sur le sujet et en tire d’éventuelles conclusions. Sachant qu’une étude de 2016 avait montré qu’au niveau suisse un cinquième des jeunes étaient d’avis que la publicité pour l’alcool avait un impact sur leur comportement.

A lire aussi: La pub pour l’alcool touche surtout les jeunes (6 octobre 2016)

La majorité du Parlement n’a pas reconnu la nécessité d’un tel examen sur le plan cantonal. «Plutôt que de commander une étude qui ne nous apprendra rien par rapport à ce qui a déjà été fait ailleurs, réfléchissons plutôt à une restriction des horaires de vente d’alcool», a suggéré le PDC Mathieu Gachnang. «Le canton de Vaud l’a fait, semble-t-il avec succès, en constatant une diminution de 46% des hospitalisations pour bitures.» 

De son côté, l’UDC a pointé du doigt les coûts d’une nouvelle étude, ainsi qu’un paradoxe à l’heure où le canton soutient financièrement la promotion des vins indigènes vu les difficultés des caves.

3. Etat: moins de job après un bébé

Pour que les employés d’Etat puissent mieux concilier leurs vies familiale et professionnelle, le canton permet aux jeunes parents fonctionnaires de réduire leur taux d’activité de 20%, l’année qui suit la naissance d’un enfant. Cette mesure s’adresse, sauf exception, aux parents engagés à au moins 80%. Elle fait suite à une motion des PDC Marianne Maret et Francesco Walter, de la PLR Anne-Marie Sauthier-Luyet et de l’UDC Patrick Hildbrand acceptée en juin 2019. Mercredi lors du traitement dudit texte, le Grand Conseil a pu constater que le gouvernement avait mis en œuvre la réforme sociale, à compter du 1er janvier 2020.

A lire aussi: Travail: une majorité de Suisses décalent leurs horaires pour s’occuper de leur famille (17 novembre 2020)

4. Budget 2021: un seul changement

Cette semaine, le Grand Conseil a la possibilité d’affiner le budget 2021 préparé par le Conseil d’Etat qui prévoit un léger bénéfice de 800 000 francs. A mi-parcours, les députés ont seulement accepté l’amendement qui demande de tenir compte du surcoût de 600 000 francs induit par les séances extra-muros du Parlement en raison du Coronavirus.

A lire aussi: Ce budget bénéficiaire que le Valais ne respectera sûrement pas (9 novembre 2020)

Malgré des débats parfois nourris, l’Etat pourra bel et bien créer 86 postes de fonctionnaires, mais ne devra pas augmenter les salaires des fonctionnaires ou les contributions pour le matériel scolaire ou la promotion des vins des petites caves, ni engager trois taxateurs d’impôts supplémentaires ou diminuer le budget amendes de la police.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolitiqueSur fond de charges sociales non payées, le socialiste Gilbert Truffer arrête la politiqueSur fond de charges sociales non payées, le socialiste Gilbert Truffer arrête la politique

SocialValais: les APEA du passé s’apprêtent à être professionnaliséesValais: les APEA du passé s’apprêtent à être professionnalisées

JusticeValais: la socialiste Camille Rey-Mermet décroche le nouveau poste de juge au Tribunal cantonalValais: la socialiste Camille Rey-Mermet décroche le nouveau poste de juge au Tribunal cantonal

Top