Le domaine skiable des 4-Vallées rayé de l'hiver prochain

chargement

SKI Verbier, Nendaz, Veysonnaz et Thyon ne sont pas parvenus à trouver un accord pour l'hiver prochain. D'ici au 30 juin, plus aucune convention ne régira les rapports entre les quatre domaines skiables. Bloqué dans cette impasse, Verbier choisit ce lundi d'avancer seul et biffe le produit «4-Vallées» de sa liste de prix.

Par Julien WICKY
  23.06.2014, 15:16
Verbier a publié ce lundi sa nouvelle offre, sans les 4 Vallées.

Le domaine skiable des 4-Vallées n’existe plus pour l’hiver prochain. Aucun accord n’a pu être trouvé entre les quatre partenaires pour garantir l’avenir du produit. Téléverbier choisit par conséquent d’avancer seul, comme nous l'annoncions en primeur ce matin. Forcées par le calendrier, les remontées mécaniques bagnardes ont communiqué leurs prix pour la saison prochaine ce lundi matin. Le produit «4-Vallées» - le plus grand domaine relié de Suisse et le 3e d'Europe - a disparu de la liste.

"Retour des douanes"

Concrètement, les skieurs en provenance de Verbier ne pourront plus se rendre sur les autres domaines, et vice-versa. La conséquence est identique sur les autres domaines où les liaisons sont "coupées". Narcisse Seppey, président de TéléThyon déplore ce "retour des douanes qu'il faudra expliquer aux skieurs." Une situation antérieure à l'idée même de la création des 4-Vallées, en 1976.

Le dernier accord entre les quatre sociétés était en vigueur depuis 2006, TéléVeysonnaz l’a dénoncé en décembre 2012 avec effet au 30 juin 2014. La répartition de la caisse de Thyon 2000 constitue l’objet principal du litige. Depuis, il a été impossible de s’entendre. Président de TéléVerbier, Jean-Pierre Morand se dit "écoeuré par cette situation mais ne plus avoir le choix." "On est obligé d'avancer", ajoute-t-il. Tant TéléThyon que TéléVerbier indiquent être prêts à "maintenir l'accord actuel pour un ou deux ans le temps de trouver une solution." Une proposition déclinée pour l'heure par TéléVeysonnaz.

Porte encore ouverte

Verbier biffe donc le produit 4-Vallées de sa liste et réoriente sa communication. «Verbier Grand Ski» qui regroupe le Mont-Fort, Médran, Savoleyres et Bruson sera vendu à 71 francs la journée. Soit un franc de plus que tout le secteur 4 Vallées jusqu’à aujourd’hui mais avec plusieurs centaines de kilomètres de pistes en moins. Dans sa décision, la station bagnarde laisse une porte ouverte. «Il va de soi que les efforts pour rétablir une offre permettant d’intégrer les 4-Vallées seront poursuivis.» De son côté, TéléVeysonnaz indique également avoir communiqué ses prix à des tours opérateurs, sans le produit 4-Vallées. D’ici à l’arrivée de la neige, un revirement de situation n’est encore pas à exclure.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Formation«Par deux ou trois fois, on a failli fermer, mais nous avons fait les bons choix»: Jean-Philippe Lonfat tire le bilan de l’année scolaire«Par deux ou trois fois, on a failli fermer, mais nous avons fait les bons choix»: Jean-Philippe Lonfat tire le bilan de l’année scolaire

Fête des étudiantsLa police va limiter et contrôler l’accès au cœur de Sion pour la fête des étudiants improviséeLa police va limiter et contrôler l’accès au cœur de Sion pour la fête des étudiants improvisée

pollutionGaz à effet de serre: chaque Valaisan émet chaque année l’équivalent de 16 tonnes de CO2Gaz à effet de serre: chaque Valaisan émet chaque année l’équivalent de 16 tonnes de CO2

PréventionPrévention du tabagisme: Expérience non-fumeur cède sa place à un nouveau projetPrévention du tabagisme: Expérience non-fumeur cède sa place à un nouveau projet

Finances publiquesLe Valais, canton le plus faible de Suisse en termes de potentiel de ressourcesLe Valais, canton le plus faible de Suisse en termes de potentiel de ressources

Top