11.10.2019, 17:00

«Le Conseil d’Etat ne pouvait pas libérer Joël Rossier de son obligation de travailler»

Premium
chargement
Pas à proprement parler licencié, Joël Rossier touchera son salaire à 50% jusqu’au 31 octobre.

Affaire Rossier La libération de l’obligation de travailler de Joël Rossier ne repose sur aucune base légale. Le président du gouvernement s'en explique.

Joël Rossier démissionne le 17 juin. Il convient avec le Conseil d’Etat de travailler à 100% jusqu’à fin août, puis à 50% jusqu’à fin octobre. Le futur professeur et responsable de filière HES peut ainsi commencer à temps partiel son nouvel emploi, lors de la rentrée de septembre. Rien d’exceptionnel jusque-là.

C’est le 2 août que cette planification...

À lire aussi...

Affaire RossierDécryptage de l’alarmant testament de Joël RossierDécryptage de l’alarmant testament de Joël Rossier

Top