L’archéologie mise sur les montagnards pour sauver des vestiges glaciaires

chargement

Vestiges en péril L’Office cantonal d’archéologie lance une application mobile pour faciliter la signalisation de vestiges libérés des glaces en haute montagne. Randonneurs et professionnels de la montagne sont mis à contribution dans cette démarche participative.

 03.08.2021, 18:53
Lecture: 4min
Premium
Prélèvement d’ossements de mulet sur le glacier du Théodule, à Zermatt.

Les glaciers valaisans fondent rapidement sous l’effet du réchauffement climatique. 80% de leur masse auront disparu en 2060, selon les spécialistes. Ce faisant, ils libèrent de nombreux vestiges retenus depuis des siècles ou des millénaires. Pour les archéologues, c’est une chance. «On y trouve des objets dans des états de conservation extraordinaire qu’on verra rarement dans des fouilles...

À lire aussi...

ExpositionSion: les vestiges archéologiques libérés des glaciers exposés au PénitencierSion: les vestiges archéologiques libérés des glaciers exposés au Pénitencier

Sciences humainesValais: les secrets de nos aïeux révélés par les glaciersValais: les secrets de nos aïeux révélés par les glaciers


Top