03.09.2018, 17:44

La Suisse manque de guides, le Valais épargné pour l’instant

chargement
S'il manque des guides dans certains cantons, le Valais est bien doté.

 03.09.2018, 17:44 La Suisse manque de guides, le Valais épargné pour l’instant

Montagne

«Sur les dix dernières années, il y a 14% de guides en moins en Suisse», constate le Valaisan Pierre Mathey, secrétaire général de l’Association suisse des guides de montagne.

Le Valais mieux loti

Le recul n’est pas uniforme dans tout le pays. Dans les Grisons, il y a clairement un manque de jeunes guides. «En Valais, nous sommes globalement mieux lotis, mais la situation n’est pas la même d’un lieu à l’autre. Par exemple, Saas-Fee a un problème de relève, à Zermatt la situation s’est légèrement améliorée, alors que dans le Bas-Valais la relève est quasiment assurée», résume Pierre Mathey.

Aucun problème dans le Valais francophone, cela ne signifie pas que tous les clients intéressés trouvent toujours un guide pour les accompagner. «Lors des pics touristiques, il peut effectivement y avoir des manques et c’est plutôt positif», reconnaît le Valaisan.

Ce manque pourrait-il expliquer certains décès en montagne, au Cervin par exemple? Ce n’est pas le cas assure Pierre Mathey: «Les sept alpinistes décédés au Cervin cette année étaient des personnes non accompagnées. Ils voulaient y aller seuls.»

Une profession qui change

Comment expliquer certains manques périodiques? «L’alpinisme se démocratise. A certains moments, il y a une forte demande, liée à la météo notamment. Et puis, les guides sont très sollicités l’hiver en Valais où la demande est forte pour le ski hors-piste. Il y a, par exemple, une centaine de guides qui travaillent à Verbier durant cette saison. Pour répondre à cette demande, certains travaillent 120 jours en continu et lèvent le pied en été.»

Soutien à la relève

Pour Pierre Mathey, si le nombre de guides en formation diminue, «ce n’est pas catastrophique», le pays comptant toujours 1249 guides. Malgré tout, l’association suisse a lancé plusieurs mesures pour éviter une décrue. Trois groupes espoirs, dont un très actif en Valais, offrent des cours de pré-formation qui permettent aux jeunes intéressés de découvrir le métier, sans charge financière. Pour les aspirants en formation, des cours facultatifs ont été mis en place, dans le but d’apporter un soutien dans certaines branches, pour réduire le taux d’échecs.
 


À lire aussi...

interviewValais: l’ubérisation des guides de montagne prend de l’ampleurValais: l’ubérisation des guides de montagne prend de l’ampleur

Sports à risquesLe Conseil fédéral renforce les règles pour les guides de montagneLe Conseil fédéral renforce les règles pour les guides de montagne

Triste recordLa montagne valaisanne plus meurtrière que jamais en 2018La montagne valaisanne plus meurtrière que jamais en 2018

MontagneLe Valais veut traquer les guides et professeurs de ski non qualifiésLe Valais veut traquer les guides et professeurs de ski non qualifiés

Top