01.05.2018, 18:00

La raclette crée la bonne humeur

Premium
chargement
Eddy Baillifard racle à Bruson comme à Pyeongchang, Bruxelles, Paris ou Pékin.

Supplément "Terroirs" Il a la passion des fromages, de tous les fromages. Mais les Bagnes restent ses préférés. Eddy Baillifard en est un ambassadeur convaincu et convaincant, à Bruson et dans le reste du monde.

"A 5 ans, j’étais quelque peu hyperactif et j’encrassais tout le monde à la maison. Mon père a alors décrété: “Au lieu d’embêter tes frères et sœurs, va aider à l’étable.” Cela a commencé ainsi.

"J’admirais mon grand-père, Marius. Passionné de vaches, il était fromager de métier. A l’époque, on trayait encore à la main. Alors, vers mes 10-12...

À lire aussi...

DroitPas de collecte des coordonnées sans garantir la protection des données. Par Sébastien FantiPas de collecte des coordonnées sans garantir la protection des données. Par Sébastien Fanti

TransformationFaire son nid dans une ancienne grange, c'est tout à fait possible!Faire son nid dans une ancienne grange, c'est tout à fait possible!

ChroniqueMultinationales: la question n’est pas de droite ou de gauche. Par Fernand MariétanMultinationales: la question n’est pas de droite ou de gauche. Par Fernand Mariétan

MusiqueLe Palp Festival gagne le pari d'une édition à haut risqueLe Palp Festival gagne le pari d'une édition à haut risque

FRCTraçage et traçabilité: à qui profite le «crime»? Par Magali Di MarcoTraçage et traçabilité: à qui profite le «crime»? Par Magali Di Marco

Top