La perte d’un enfant mort-né, un deuil complexe

chargement

CHAGRIN Après la mort d’un bébé à 30 semaines de grossesse en novembre dernier, enquête sur la problématique du deuil périnatal. Deux familles valaisannes ont accepté de témoigner.

Par csa
  02.02.2017, 23:19
Premium
La perte d’un enfant mort-né, un deuil complexe

Il y a deux mois, une maman témoignait de sa douleur après avoir perdu son enfant à trente semaines de grossesse à l’hôpital de Sion. Pour elle, une erreur de diagnostic est à l’origine du décès de son bébé. Une enquête pénale a été ouverte par le Ministère public pour homicide par négligence (voir encadré en...

À lire aussi...

IndustrieViège: Lonza constitue une provision de 290 millions pour assainir la décharge de GamsenriedViège: Lonza constitue une provision de 290 millions pour assainir la décharge de Gamsenried

AgricultureLe pain de seigle valaisan AOP toujours plus natureLe pain de seigle valaisan AOP toujours plus nature

LoisirsBrigerbad bat son record de fréquentationBrigerbad bat son record de fréquentation

MétéoValais: attention aux orages ce week-endValais: attention aux orages ce week-end

Les toqués du terroir 6/6Hostellerie du Pas de l’Ours à Crans-Montana: Franck Reynaud, des saveurs sinon rienHostellerie du Pas de l’Ours à Crans-Montana: Franck Reynaud, des saveurs sinon rien

Top