27.09.2017, 18:36

La galère des chômeuses valaisannes de plus de 50 ans

Premium
chargement
Yolande Crettex, 61 ans, a un C.V très bien fourni. Malgré tout, elle a peiné à trouver un contrat fixe.

EMPLOI Les femmes de plus de 50 ans se disent soulagées de l’échec de Prévoyance 2020. Deux Valaisannes, confrontées au chômage, racontent leur parcours de combattantes.

Yolande Crettex et Annelou Héritier, qui ont connu le chômage à plus de 50 ans, ne cachent pas leur joie après l’échec de Prévoyance 2020. Leur soulagement sera sans doute de courte durée, car certains partis, telle l’UDC, montent déjà au front pour obliger les femmes à travailler jusqu’à 65 ans. «Nous avons déjà de la peine à trouver du travail après 50 ans, alors si on doit attendre 65 ans pour la retraite!» s’insurge Yolande Crettex. Même révolte...

À lire aussi...

Direction OberwallisDirection Oberwallis: à la redécouverte du métier de journalisteDirection Oberwallis: à la redécouverte du métier de journaliste

Direction OberwallisEn mission de sauvetage avec le pilote Gerold Biner, Prix Rünzi 2020En mission de sauvetage avec le pilote Gerold Biner, Prix Rünzi 2020

Direction OberwallisA Zermatt, on chausse les skis même en étéA Zermatt, on chausse les skis même en été

Carnet noirL’homme disparu à Ovronnaz retrouvé mortL’homme disparu à Ovronnaz retrouvé mort

BilanLe Conseil d’Etat en voyage d’études en Valais: «Cette semaine restera dans les mémoires»Le Conseil d’Etat en voyage d’études en Valais: «Cette semaine restera dans les mémoires»

Top