01.07.2020, 18:00
Lecture: 4min

La fermeture de lits envisagée à Malévoz d’ici à 2030 fait grincer les dents

Premium
chargement
Avec la nouvelle planification psychiatrique, l'hôpital de Malévoz perdra 80% de ses lits stationnaires.

Santé Après l’annonce du Département de la santé concernant la nouvelle planification psychiatrique en Valais, les réactions se multiplient. Les Syndicats chrétiens du Valais s’inquiètent pour les postes de travail des employés de Malévoz et le PDC du Bas s’insurge contre le projet de l’Etat.

La nouvelle organisation psychiatrique annoncée mardi par le Département de la santé fait fortement réagir. Après l’inquiétude émise par le président de Monthey, Stéphane Coppey, c’est au tour des Syndicats chrétiens du Valais de s’insurger contre la perte de plus de 100 lits stationnaires à l’hôpital de Malévoz d’ici à 2030. «Nous n’avons eu aucune information sur cette transformation de Malévoz alors que nous sommes signataires de la convention collective de travail de l’Hôpital du Valais et partenaires de...

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: les soins psychiatriques migrent en ValaisCoronavirus: les soins psychiatriques migrent en Valais

SantéChablais: les urgences à domicileChablais: les urgences à domicile

Suisse480'000 Suisses ont recours à la psychiatrie chaque année480'000 Suisses ont recours à la psychiatrie chaque année

Top