15.03.2018, 05:30

La fabuleuse histoire de KeyLemon, la start-up issue de l'Idiap et de la HES-SO Valais

Premium
chargement
Yann Rodriguez et Gilles Florey, les fondateurs de KeyLemon, posent avec un masque à leur effigie. Grâce à la biométrie 3D, le logiciel peut faire la différence entre le vrai du faux.

Technologie Fondée en 2008 entre l’HES-SO Valais et l’Idiap, la start-up valaisanne a franchi tous les échelons. Spécialisée dans la reconnaissance faciale 3D, elle a séduit les plus grands, dont la multinationale ams. Une success story rarissime !

Ils ont rencontré les plus grands noms de l’industrie électronique et pourtant, plusieurs fois, ils ont failli mettre la clé sous la porte. 
En 2006, les Valaisans Gilles Florey et Yann Rodriguez se sont lancés dans une aventure un peu folle: créer une entreprise active dans la reconnaissance visuelle pour déverrouiller téléphones et ordinateurs. A ce moment-là, le premier...

À lire aussi...

MARTIGNYLa société KeyLemon prête à conquérir le mondeLa société KeyLemon prête à conquérir le monde

nouvelles technologiesLe jackpot pour KeyLemon, une startup de MartignyLe jackpot pour KeyLemon, une startup de Martigny

Top