17.05.2018, 15:13

Un fonds suisse alémanique rachète les murs de la clinique de Loèche-les-Bains

chargement
La clinique de Loèche-les-Bains change de propriétaire mais pas d'orientation.

Santé Le fonds Seniorresidenz AG rachète la partie immobilière de la clinique de Loèche-les-Bains. Pas de bouleversements en vue sur le plan opérationnel.

La clinique de Loèche-les-Bains change de propriétaire. Le fonds suisse alémanique Seniorresidenz AG – une entité cotée à la Bourse de Berne – vient en effet d’acquérir les murs de ce complexe. Un centre de soins né de la réunion de la clinique de rhumatologie et de réadaptation (ouverte en 1961) et d’une deuxième clinique spécialisée dans la neurologie et mise en service en 1962. Les deux entités avaient donc fusionné en 1999 pour donner naissance au centre de réadaptation de Loèche-les-Bains, rebaptisé en 2012 en Leukerbad Clinic.

Belles perspectives d'avenir

Ce changement de propriétaire ne devrait pas entraîner de bouleversements au niveau des activités du centre. La société d’exploitation continuera de louer les locaux, mais à un nouveau propriétaire. «Cela ne va rien changer à notre offre, ni à la qualité des soins prodigués par nos 110 collaborateurs», confirme le directeur André Martin qui affiche un optimisme certain au moment d’évoquer l’avenir de la clinique. «Le nouveau propriétaire des murs jouit d’une super réputation et dispose d’importants moyens qui pourraient s’avérer intéressants pour de futurs investissements.»
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FermetureClinique de Loèche-les-Bains: 16 emplois menacésClinique de Loèche-les-Bains: 16 emplois menacés

Top