«La bonté des Valaisans me fait chaud au cœur»

chargement

ENTRETIEN C’est à Verbier que la duchesse d’York Sarah Ferguson trouve l’énergie pour se concentrer sur de nouvelles actions philanthropiques.

Par Propos recueillis par Christine Schmidt
  09.02.2016, 23:18
Lecture: 4min
Premium
Sarah Ferguson se sent comme  à la maison à Verbier.

Lorsque l’on croise son regard pour la première fois, elle nous apparaît d’abord comme fragile et vulnérable. Mais derrière cette silhouette emmitouflée dans un manteau feutré se dissimule une femme de poigne. Bienveillante et altruiste à souhait; à la sensibilité touchante…

Vêtue d’une petite jupe noire sur de fins bas nylon, avec aux pieds une paire de baskets...

À lire aussi...

EgalitéVague violette: d’une grève à l’autre, de 11 à 75 ans, elles racontent leur féminismeVague violette: d’une grève à l’autre, de 11 à 75 ans, elles racontent leur féminisme

DrameDeux personnes retrouvées mortes dans un appartement de Loèche-les-BainsDeux personnes retrouvées mortes dans un appartement de Loèche-les-Bains

RéactionsInitiatives phytos et loi sur le CO2: comment s’expliquent les trois non valaisansInitiatives phytos et loi sur le CO2: comment s’expliquent les trois non valaisans

Le coin des aventuriersValais: un retour à la vie sauvage, pour apprendre par l’expérienceValais: un retour à la vie sauvage, pour apprendre par l’expérience

EditoLa fin du mois avant la fin des haricots: l’édito de Stéphanie GermanierLa fin du mois avant la fin des haricots: l’édito de Stéphanie Germanier

Top