19.04.2019, 11:06

L'Union syndicale valaisanne fête ses 100 ans en 2019

chargement
Mathias Reynard a succédé à Jeanny Morard à la tête de l'Union syndicale valaisanne.

Anniversaire Pour fêter ses cent ans d'existence, l'Union syndicale valaisanne donnera notamment la parole à Pierre-Yves Maillard et Samuel Bendahan. Elle publiera aussi une réédition d'un ouvrage consacré au combat syndical.

Cent ans de lutte, ça se fête. L’Union syndicale valaisanne (USVs) a prévu de nombreux événements pour fêter son premier siècle d’existence en 2019. L’élément central de cet anniversaire est prévu pour le 1er mai. Le président de l’Union syndicale suisse, Pierre-Yves Maillard, sera présent à Sion pour prononcer un discours. «Sa première fête du travail, il la passera en Valais. Nous en sommes très honorés», se réjouit Mathias Reynard, conseiller national et président de l’USVs.

A lire aussi: Pierre-Yves Maillard élu président de l’Union syndicale suisse

La faîtière des syndicats Unia, SEV, Syndicom et SSP donnera ensuite la parole à une députée portugaise, «car durant toute cette année de célébration, nous rendrons hommage aux communautés étrangères qui contribuent à la prospérité du Valais». La soirée se poursuivra avec un concert.

Un livre publié en fin d’année

A la fin de l’année, l’USVs publiera aussi une réédition de l’un des rares ouvrages consacrés au combat syndical. D’ici là, l’association organisera plusieurs soirées publiques. Une conférence de Samuel Bendahan sur la digitalisation du travail et une projection vidéo sur la dureté du travail sont notamment programmées. L’USVs a budgétisé la somme de 10 000 francs pour ces différents événements.

A lire aussi: Cent ans de l’AVE: un livre pour relater cent ans de construction en Valais


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Egalité salarialeEgalité salariale: pour Patricia Constantin, «on n’ose pas contester son salaire en Valais»Egalité salariale: pour Patricia Constantin, «on n’ose pas contester son salaire en Valais»

Top