01.09.2018, 11:22

L'ordonnance pénale de Yannick Buttet médiatisée

chargement
L'ordonnance pénale de Yannick Buttet a été rendue public samedi par le Matin.ch

 01.09.2018, 11:22 L'ordonnance pénale de Yannick Buttet médiatisée

Justice L'ordonnance pénale condamnant Yannick Buttet a été rendue publique samedi par le Matin.ch. Y sont décrits les agissements du politicien.

Samedi, le Matin.ch a diffusé l’ordonnance pénale condamnant Yannick Buttet. Y sont décrits les agissements du politicien qui ont mené à la condamnation de ce dernier. Soit, le non-respect de Yannick Buttet quant à la décision de son ancienne amante de mettre un terme à leur relation et l’importante densité de messages envoyés par ce dernier, 188 entre le 13 décembre 2016 et le 9 avril 2017, qui ont forcé la plaignante à le bloquer de son téléphone. En continuant à s’immiscer dans la vie de cette dernière, il s’est rendu coupable de contrainte au sens de l’art. 181 CP. 

Il a rendu la clé 16 mois plus tard

Puis, en refusant de restituer les clés de l’appartement de la plaignante après la rupture, il s’est rendu coupable d’appropriation illégitime au sens de l’art. 137 ch. 2 CP. C’est lors de son audition en janvier de cette année, 16 mois après la séparation, qu’il a déposé la clé à l’ayant droit. «Par son comportement, Yannick Buttet a contraint la plaignante de laisser la clé tous les soirs dans la serrure et fermer la porte à clé afin qu’il ne puisse entrer», peut-on lire dans l’ordonnance. 

La plaignante avait accepté que le document soit rendu public

Pour rappel, le président de Collombey-Muraz, qui ne fait pas opposition à sa condamnation de 30 jours-amendes avec sursis pendant 2 ans et une amende de 1320 francs, avait d’abord demandé à ce que le document ne soit pas rendu public. Son ancienne amante ayant réclamé l’anonymisation du dit document, il avait retiré sa requête. Dès lundi, le document sera consultable par le public durant un mois. 

 

Voici l'ordonnance diffusée par lematin.ch

 


Top